Menu

CULTURE : Fin de la quatorzième édition du festival sur le Niger

Partger cet article

Débuté le 1er février dernier, la 14e édition du Festival sur le Niger a pris fin ce matin. La cérémonie de clôture s’est déroulée au Centre culturel Koré de Sébougou. Elle a été coprésidée par le directeur du Festival, Mamou Daffé et le maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra.

Durant quatre jours, la ville de Ségou a vibré au rythme de l’art et de la culture. A travers 90 spectacles repartis entre six scènes de contes, de prestations artistiques et culturelles mais également avec des expositions d’objets d’arts et d’instruments musicaux.

L’évènement a été d’une participation qualitative et l’un des meilleurs depuis sa création, s’est réjoui le directeur du Festival, Mamou Daffé. Selon lui, malgré le contexte de menace et d’insécurité qui plane sur la ville de Ségou, le festival a tenu toutes ses promesses, une réussite totale. « Notre force a été notre engagement et le courage de vaincre l’obscurantisme afin de montrer que le Mali est debout », a-t-il expliqué. Convaincu du rôle que joue la culture dans la lutte contre l’obscurité, M. Daffé a expliqué que le festival et son esprit devront toujours illuminer.

Avec la participation de 40 pays, l’édition de cette année aura beaucoup contribué à cet élan de promotion de la destination Mali. « Je remercie tous ceux qui ont participé à l’organisation de l’évènement, mais surtout les étrangers qui ont cru au Mali en effectuant le déplacement », a-t-il dit. Les forces de l’ordre qui ont veillé jours et nuits pour que l’évènement puisse se dérouler dans la tranquillité aussi n’ont pas été oublié par M. Daffé.

Avant de clore l’évènement, le maire de la Commune urbaine de Ségou, Nouhoum Diarra a lui aussi remercié les plus hautes autorités du Mali pour leur implication dans la bonne réussite de cette édition. Il a assuré les organisateurs du Festival que la mairie de Ségou sera toujours à leurs côtés.

L’autre temps fort de cette cérémonie de clôture a été la remise de prix et de trophées du concours « Quartier propre » entre les six quartiers riverains du site du festival. Initié par la Fondation festival sur le Niger, il visait à récompenser les trois quartiers les plus propres. Cette année, c’est le quartier Banani Sabakoro qui s’est  emparé du jackpot : un trophée en or et une somme symbolique de 100 000 FCFA. Sogolacono et Sécoura se sont classés deuxième et troisième. Ils ont respectivement reçu la somme de 70 000 et 50 000 FCFA en plus d’un trophée.

Abdoul Madjid Mohamed Maïga

30minutes.net        

3 février 2018

Promoteur et directeur de publication du site 30minutes.net, Il est journaliste depuis septembre 2010. Il a travaillé au premier quotidien privé du Mali, Les Echos, avant d’être rédacteur web à Afribone.com. Psychologue de formation, M. Konaté est diplômé de la formation par alternance en journalisme option : presse écrite et web de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille (ESJ-Lille). Tel: (00223) 76 93 44 72 Mail : sory30minutes@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

evenements

février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728