Menu

PRESSE SPORTIVE MALIENNE: L’AJSM et l’UJSMA fument le calumet de la réconciliation

Partger cet article

Le 3 Février 2018, la salle de conférence du comité national olympique et sportif du mali a servi de cadre à une cérémonie jugée historique de réconciliation de la presse sportive malienne. C’était sous la haute présidence du président du comité olympique entouré de ses collaborateurs du Doyen Mamadou Diarra plus connu sous le nom de Madou Diarra.

Tout est parti lors du 4e congrès ordinaire électif de l’Association des Journalistes Sportifs du Mali(AJSM) tenu à la Maison des Jeunes de Bamako en 2011 et qui a vu le triomphe de Oumar Baba Traoré face à Ibrahim Camara dit Boura Pélé et Baba Cissouma(même si ce dernier a quitté la salle avant le vote). C’est ainsi que plusieurs personnes ont tenté de rapprocher les points de vue en vain du président élu et Baba Cissouma. Et depuis le doyen de la presse sportive privée et ses partisans ont décidé de ne plus militer au sein de l’AJSM en créant leur propre association dénommée l’Union des journalistes de sports du mali(UJSMA). Quelques années après le départ de Baba Cissouma de l’Association des journalistes sportifs du mali, après une première tentative infructueuse, est de nouveau revenu en charge. Et cette deuxième tentative fut la bonne d’où l’organisation de cette cérémonie grandiose du 3 février 2018, une date jugée par le président de l’Ajsm et celui de l’Ujsma. C’est un Baba Cissouma très ému qui a tenu à remercier d’abord le médiateur Habib Sissoko avant d’expliquer les raisons de son départ « Je tiens à dire d’abord que je suis parti parce qu’il y avait un problème de droit et non de personne. Maintenant que les choses sont au point grâce à la médiation du président du comité national je ne vois aucun mal à revenir dans ma famille car qu’on dise l’Ajsm est ma famille. A partir de ce 8 février, j’invite tous les journalistes sportifs du Mali pour qu’on se donne la main. Que personne n’arrive plus à nous diviser » a-t-il humblement déclaré. Quant à Oumar Baba Traoré, lui dira que les qualificatifs pour magnifier cette présente cérémonie lui manquent. Mais une chose semble être claire dans sa tête et dans son esprit et ce dont il est persuadé, cette cérémonie de réconciliation de la presse sportive malienne contribuera davantage à l’apaisement de la malheureuse crise qui a secoué le football malien. « Nous ne sommes pas obligés d’avoir la même ligne éditoriale, donc la même façon de traiter les informations, mais nous sommes obligés de respecter la vision d’autrui et d’appliquer strictement une partie essentielle de notre code d’éthique et de la déontologie à savoir, le respect de la confraternité au risque de n’apparaitre aux yeux de l’extérieur, comme des comédiens. Restons unis pour ne plus donner la chance aux mici dominici de vaquer à leurs occupations préférées, à savoir « diviser pour régner ». J e saurai compter sur les spécialistes de la plume, du micro, de la caméra et de l’appareil photo que vous êtes pour renforcer cette historique réconciliation des cœurs dans vos différents papiers et émissions » s’est-il adressé aux journalistes sportifs.

Le mérite reconnu au président Habib Sissoko

Au nom de tous les journalistes sportifs du Mali, Oumar Baba Traoré et Baba Cissouma ont tenu à remercier du fond de leur cœur le président du comité national olympique et sportif du Mali. Aux dires de ces deux intervenants, le mérite de cette réconciliation revient uniquement à Habib Sissoko qui a réussi ce travail d’hercule. « Votre engagement au quotidien et de votre détermination à réconcilier les deux associations, vous avez fait preuve de patience, d’imagination et surtout d’intelligence pour arriver à ce résultat. Cela ne nous surprend guère car vous êtes connu comme un infatigable défenseur des causes nobles et justes »ont déclaré les deux présidents réconciliés. Ensuite ce fut la signature du protocole de réconciliation sous les regards heureux du président Habib et de tous les journalistes sportifs présents.  Ainsi il ressort de ce protocole que suite à la médiation du Président du comité national olympique et sportif du mali, Monsieur Habib Sissoko, les associations AJSM et UJSMA décident la réconciliation et la réunification des deux. Pour cela elles s’engagent à militer ensemble au sein de l’AJSM ; à organiser un congrès unitaire pour formaliser un bureau consensuel au plus tard un mois après la signature du présent protocole. Espérons que cette réconciliation de tous les journalistes sportifs du mali serve d’exemple pour les dirigeants et supporters du football malien.

Saïd

La Mutation du 6 février 2018

Promoteur et directeur de publication du site 30minutes.net, Il est journaliste depuis septembre 2010. Il a travaillé au premier quotidien privé du Mali, Les Echos, avant d’être rédacteur web à Afribone.com. Psychologue de formation, M. Konaté est diplômé de la formation par alternance en journalisme option : presse écrite et web de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille (ESJ-Lille). Tel: (00223) 76 93 44 72 Mail : sory30minutes@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

evenements

février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728