Menu

MARCHES DU CARBURANT : Pourquoi les multinationales boudent l’Etat ?

Partger cet article

Jugés moins rentable par les multinationales pourtant les marchés en fourniture de carburant sont monopolisés par Oryx. Les raisons ne manquent pas. 

Les marchés de fourniture en carburant de l’administration connaissent de véritables difficultés. C’est la  raison fondamentale du peu de motivation des sociétés multinationales à l’image de Total et Shell à postuler pour les marchés de l’administration.

Les difficultés dans ce secteur très fermé sont nombreuses de nos jours : marge réduite en termes de bénéfice, lenteur dans le traitement des dossiers et instauration de la carte carburant. Pour les acteurs du secteur des hydrocarbures, cette nouvelle donne complique la tâche et en première ligne les multinationales ont choisi tout simplement de se retirer petit à petit des marchés de l’Etat.

Fini donc le temps où Total et Shell avaient le monopole de la fourniture du carburant dans nombre de départements ministériels. « Nous sommes engagés sur un autre front à savoir la distribution à grande échelle. C’est un nouveau système de vente qui rapporte de plus en plus gros. Les marchés qu’offrent l’administration ne sont plus bénéfiques.  En plus, il faut arroser (corrompre) chaque pallier d’un service de l’Etat pour s’offrir un petit marché », nous a confié un cadre de Total. Et de rappeler qu’il est facile aujourd’hui de se faire de l’argent avec les marchés des ONG et autres sociétés minières qu’avec l’Etat.

Pour illustrer ses propos, un agent de la société Shell nous a donné des détails qui confirment leur peu d’engouement pour les marchés étatiques. « En termes de marge bénéficiaire, l’Etat ne donne pas grand-chose. Pourtant, dans un passé récent, il y avait des garanties même s’il y avait de réels obstacles pour décrocher un marché ».

Si dans une autre époque, c’était Star Oil qui avait la cote, c’est désormais, Oryx qui se fait la part belle des marchés dans ce secteur. Nous reviendrons sur les raisons de la préférence de la société à celles des autres multinationales. Notamment sur le fait qu’au regard des difficultés réelles soulignées par les autres sociétés, Oryx parvient à accepter les offres.

A suivre !!!

Alpha Mahamane Cissé

L’Indicateur du Renouveau du 7 février 2018

Promoteur et directeur de publication du site 30minutes.net, Il est journaliste depuis septembre 2010. Il a travaillé au premier quotidien privé du Mali, Les Echos, avant d’être rédacteur web à Afribone.com. Psychologue de formation, M. Konaté est diplômé de la formation par alternance en journalisme option : presse écrite et web de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille (ESJ-Lille). Tel: (00223) 76 93 44 72 Mail : sory30minutes@gmail.com

No comments

Laisser un commentaire

evenements

février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728