Menu

LA MALIENNE DE L’AUTOMOBILE VICTIME DE VOL : Les auteurs arrêtés par la police du 6ème arrondissement

Partger cet article

Il  aura fallu  quelques jours  pour les éléments de la brigade de recherche du commissariat  de police du 6ème arrondissement de Bamako  pour mettre le grappin sur ces hommes  qui avaient (presque) déjà réussi leur coup après avoir volé et vendu vile prix  un produit très cher  de la société vente d’automobiles ‘‘La malienne de l’automobile’’. 

Le produit  en question  est une carrosserie remorque (voir photo) d’une valeur de 54 millions Fcfa tel que notifié par la société ‘‘La malienne de l’automobile’’. Mais, a-t-on appris, les voleurs avait vendu le produit à leur receleur à la somme de 5 millions FCFA.  Comment ?

Un certain Mamadou SOUMANO et deux de ses complices, Issouf DEMBELE et Balladjan SAMABALY, avaient longtemps constaté cette  carrosserie qui n’avait bougé de sa place depuis près d’une année dans une rue au quartier  Djélibougou, en commune I.  La carrosserie, bien entendu, appartient à la société ‘’La Malienne de l’Automobile’’ qui, pour manque de place stationnement chez elle,   l’avait conduite dans cette rue non loin de leur parking en attendant d’avoir un acheteur.

Mais pour le nommé Mamadou SOUMANO et ses complices,  il s’agissait d’un produit volé et abandonné par d’autres voleurs. Donc, pour eux il fallait trouver une solution à la ‘‘chose’’. Ils décident  alors  de vendre la casserole et  informent un autre complice, un certain Mohamed LAH, tristement  célèbre dans ce domaine. Ce dernier mettant toutes ses compétences en jeu parvient avec d’autres complices à conduire la casserole dans un garage (pour ce faire il suffit d’amener la cabine détaché d’une autre remorque).   De là, un preneur est trouvé  et achète le produit de 54 millions à 5 millions FCFA. Son  nom est Kassim KEITA connu dans la commercialisation de  ces types d’engin. Après son arrestation il a indiqué à la police que  ceux qui lui ont vendu le produit, ont indiqué  que  c’était une propriété du père  de l’un d’entre eux qui vit au Maroc. Trop louche ! L’autre péché de M. Keita  a été d’avoir accepté d’acheter la marchandise sans aucun document ni certificat de vente.

Les nommés Saouti NANAKASSE, Mamadou SOUMANO et Kassim KEITA sont désormais tous aux arrêts  pour vol, complicité de vol. Les autres complices sont en fuite. Ils ont été interpellés grâce à la vigilance d’un citoyen qui avait pris le soin de relever le numéro d’immatriculation du véhicule qui a transporté les présumés auteurs sur les lieux. Et sur dénonciation de ce dernier auprès de la malienne de la malienne de l’automobile que la direction commerciale

Cette société a introduit une plainte  le 26 janvier Et le 29 janvier, soit 3 jours seulement,  les présumés auteurs ont fait l’objet d’une procédure transmis au parquet de la Commune I.

De sources policières la malienne de l’automobile demande des dommages et intérêts évalués à près de deux dizaines de millions. On avait déjà commencé à détacher la marchandise volée.

Sirène du 09 février 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

evenements

février 2018
L M M J V S D
« Jan   Mar »
 1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728