Menu

 ANPE : Vers la validation du Manuel de Procédures des Migrations Professionnelles

Partager :

Afin d’obtenir un large consensus des acteurs en charge des questions de migrations au Mali, un atelier de validation du manuel pour la gestion des migrations professionnelles s’est ouvert depuis hier lundi 03 septembre au Centre de Perfectionnement et de Reconversion de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE). La cérémonie d’ouverture était présidée par le ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra en présence du  conseiller politique presse et informations de la délégation de l’Union Européenne au Mali, Salvador Pinto Da França.

La salle auditorium de l’ANPE  abrite depuis hier lundi 03 septembre, un atelier de validation du manuel pour la gestion des migrations professionnelles au Mali. A l’ouverture de cet atelier, le  ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra a indiqué que s’il y’a un fléau qui ne cesse de heurter la conscience humaine, c’est bien celui de l’immigration clandestine avec son lot de désastres humains causés à la traversée de nombreux migrants vers les pays européens. C’est pourquoi dit-il, nos Etats ne cessent d’intensifier leurs efforts pour lutter contre la migration irrégulière.

Pour le ministre Maouloud Ben Kattra, s’il est vrai que l’immigration irrégulière constitue une gangrène pour nos Etats, force est de constater que la migration professionnelle doit être encouragée et soutenue car  elle est source de créations d’emplois et de vitalité économique pour les pays d’accueil. Selon Maouloud Ben Kattra, les migrations professionnelles agissent sur le marché de l’emploi tant en ce qui concerne l’offre que la demande de compétences. Et une bonne connaissance des ressources humaines existantes représente un atout considérable pour un pilotage structuré du marché du travail.

C’est dans ce sens rappelle-t-il, que son département avec l’appui de différents partenaires a organisé du 17 au 18 avril 2018 à Bamako, un atelier de validation de l’étude diagnostique sur la création et la mise en place du système d’information sur le marché du travail en lien avec la migration professionnelle. Cet atelier soutient-il, avait pour but de mettre en place des mécanismes permettant de fournir des informations et des données fiables sur la migration professionnelle en matière de création d’emplois. S’inscrivant également dans le cadre d’une meilleure gestion de la migration professionnelle avec la mise à disposition d’un manuel de gestion, qui fait suite à la rencontre tenue du 15 au 17 mars 2016 et qui avait consacré ses travaux à l’élaboration dudit manuel, le ministre Maouloud Ben Kattra a demandé   aux participants à cet atelier de trois jours de finaliser cet outil combien précieux. Car d’après lui, c’est un manuel qui permettra entre autres, l’identification des services rendus aux candidats à la migration, l’amélioration de la capacité de prospection du marché du travail à l’étranger ainsi qu’une meilleure coordination et complémentarité avec les autres acteurs publics de la migration. Le ministre Maouloud Ben Kattra de souligner que ces différentes actions citées plus haut cadrent parfaitement avec les politiques nationales de l’emploi et de la formation professionnelle mises en œuvre par son département et la Politique Nationale de Migration (PONAM) mise en œuvre par le département en charge des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration Africaine. Maouloud Ben Kattra a souligné que la mise en place des dispositifs pour la migration professionnelle constitue également l’un des objectifs de la Politique Nationale de la Migration du Mali. Avant d’ajouter que la migration professionnelle est bénéfique non seulement pour les  pays de la sous-région, mais aussi pour les pays à destination, notamment européens qui ont besoin de la main d’œuvre qualifiée et de l’expertise des migrants professionnels qui constituent un atout pour leurs économies. Il a fondé beaucoup d’espoir sur la finalisation de ce manuel qui sera d’un apport inestimable dans la mise en œuvre de la convention signée à Paris le 04 mars 2016 entre l’ANPE, l’APEJ et l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration(OFII) dans le cadre de la gestion du retour volontaire des migrants maliens en France.

Almihidi  Touré 

Le Tjikan du 5 septembre 2018