Menu

CRISE DU FOOTBALL MALIEN: Et si on modifiait les statuts ? 

Partager :

L’une des missions confiées par la FIFA au Comité de normalisation dirigé par Mme Daou Fatoumata Guindo, c’est la relecture si possible des statuts de la fédération malienne de football approuvés et adoptés les 21 et 22 Mai 2011.

 

Cinq ans après la grave crise qui a secoué et qui continue de secouer le football malien, il est nécessaire d’apporter certaines modifications des articles des statuts de la FEMAFOOT approuvés et adoptés lors de l’assemblée générale extraordinaire tenue à l’Hôtel Radisson les 21 et 22 Mai  2011. D’ailleurs l’adoption de ces statuts avait été décriés à l’époque par quelques responsables notamment Moussa Konaté et Gaoussou dit Pah Sylla respectivement présidents du COB et du CS Duguwolofila et le journaliste Mamadou Kaloga. Selon nos informations la FIFA avait émis de sérieux doutes sur sa difficile application dans les années à venir. Ainsi pour ne pas revivre la grave crise qui a frappé le sport roi au Mali, certains articles des statuts méritent des modifications. Il s’agit de l’article 9.2 dans son point(f) portant sur  les membres ordinaires directs, de l’article 26.2 portant sur les délégués de l’assemblée générale, de l’article 29 dans son point(c) portant sur les compétences, de l’article 32 dans ses points (r) et (t) portant sur l’ordre du jour, de l’article 48.2 portant sur l’élection des membres du comité exécutif, de l’article 51 portant sur les opérations électorales, de l’article 52 portant sur le cas de l’intérim en cas de démission du comité exécutif, de l’article 81.2 dans son point(c) portant sur le degré intellectuel du secrétaire général et enfin de l’article 84 dans ses alinéas 1 et 2 portant sur les incompatibilités relatives aux présidents. Les détails des différents articles ci-dessus dans nos prochaines parutions

Saïd        

La Mutation du 10 juillet 2018