Menu

IBK LORS DE SON DISCOURS D’INVESTITURE: «Je veux faire de la jeunesse la grande cause de ce nouveau mandat…»

Partager :

Après sa prestation de serment devant la Cour suprême, le président Ibrahim Boubacar Keïta s’est adressé au peuple malien. Dans son intervention, IBK a égrené le long chapelet de chantiers sur lesquels il est attendu lors des 5 prochaines années: le renforcement de  l’unité nationale, la poursuite de la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation,  l’équipement des forces de défense et de sécurité.  S’y ajoutent la restauration des valeurs,  le respect du bien public, le respect des lois de la République, de l’autorité de l’Etat  et la promotion de la jeunesse.

 

Le Palais de la Culture Amadou Hampaté Ba a servi de cadre, le mardi 04 septembre 2018, pour la cérémonie de prestation de serment du Président réélu, Ibrahim Boubacar Keïta, devant la Cour suprême.  Cette cérémonie  a été marquée par  la décoration du président à la Dignité de Grand Croix des Ordres nationaux et des interventions. Cet exercice signifie le début du second quinquennat du Président IBK à la tête du Mali.

En effet,   lors de  sa première adresse à la nation, le « nouveau » président s’est voulu rassembleur. Il a tendu la main à tous ceux qui veulent que le Mali réussisse. Pour ce second mandat, IBK veut  mettre la jeunesse au centre des priorités. « Je compte faire de la jeunesse    la grande cause de ce nouveau mandat », a-t-il indiqué.

Le Président Keïta a ensuite appelé à l’unité nationale. Selon lui, elle est une priorité, une urgence même. « Elle est le ciment par lequel nous réussirons à élever les murs de la maison Mali, notre maison commune. C’est pourquoi je vous appelle, tous, en ce moment solennel, à nous regarder les uns les autres comme les frères et sœurs que nous sommes, comme les fils colorés, divers et multiples de ce beau tapis appelé Mali. A nous regarder comme un peuple. Un seul peuple. Un même peuple.

A s’attacher notre but commun, le bonheur et la prospérité pour tous. A s’attacher à notre destin commun, si grand, si haut, si exaltant, et à lui renouveler notre foi : un Mali où chaque génération accomplit le devoir sacré de donner à la génération suivante, les ailes et l’élan de ses propres défis. Je crois au Mali et je vous demande à tous, de croire en ce pays, en nous-mêmes », a-t-il souhaité.

Partant, il est revenu sur les actions engrangées durant son premier quinquennat.

« Nous avons mené sans relâche la bataille contre la violence extrémiste, en dotant notre valeureuse armée de moyens nécessaires pour protéger et sécuriser les populations. L’Etat est de retour dans le Nord, notre intégrité territoriale est sauve. Nous avons redonné du sens à la République en rénovant nos institutions et notre démocratie tellement fragilisées. Nous avons initié le processus de réconciliation nationale à travers l’Accord pour la paix et la réconciliation au Mali issu du processus d’Alger. Nous avons répondu aux urgences sociales et économiques au prix d’un effort financier considérable de l’État, qui a permis de remettre notre pays sur les rails de la croissance et de l’émergence »,  s’est-il félicité.  Avant de reconnaitre que beaucoup reste encore à faire.

La mise en œuvre du programme «Notre grand Mali avance»

Pour son second mandat, le Président Ibrahim Boubacar Keïta entend mettre en relief son projet-programme 2018-2018, dénommé « Notre grand Mali avance ».  Un projet qu’il a proposé aux Maliens lors de la campagne présidentielle. A l’en croire, «  Notre grand Mali avance » sera sous-tendu par une vision basée sur les valeurs et principes qu’il entend imprimer à l’action publique.

Il s’agira pour lui  du renforcement de la cohésion nationale, de la lutte contre le terrorisme, la restauration des valeurs comme l’un des principes cardinaux des actions du Malien.  Aussi, a-t-il promu de  réformer l’Etat pour le rendre plus efficace au service de tous les citoyens, d’encourager  et libérer l’initiative privée et  de promouvoir  la jeunesse malienne.

Patriote et rassembleur, IBK tend la main  à tous ceux qui veulent la réussite du Mali. « Je tends la main à tous ceux qui veulent que le Mali réussisse. Tous ceux qui veulent croire en ce beau dessein. Sans exclusive. Oui, car c’est l’unité qui nous permettra d’accomplir notre fabuleux destin », a déclaré le Président de la République.

Mieux, Ibrahim Boubacar Keïta s’est engagé  à tenir un pacte national pour la jeunesse à travers des investissements considérables dans la refondation de notre système éducatif et de formation, ainsi que la promotion de l’emploi.
« Je veux faire de la jeunesse la grande cause de ce nouveau mandat et je veux être jugé sur cela. Elle constitue la majorité silencieuse, qui souffre et peine à trouver repères, opportunités et perspectives. J’engagerai un pacte national pour la jeunesse à travers des investissements considérables dans la refondation de notre système éducatif et de formation, ainsi que la promotion de l’emploi », a-t-il promu.

A.SISSOKO   

La Preuve du 12 septembre 2018