Menu

Kalabancoro: Les voleurs reprennent du service

Partager :

Malgré la présence de la Gendarmerie et d’un Commissariat de Police, les populations de Kalabancoro plus précisément celles de la zone de Niamakoro-Kourani et de Kalabancoro-Koulouba vivent actuellement dans la psychose à cause du nombre de plus en plus élevé de vols de motos et de braquages de boutiques.

 

Pour preuve, dans la nuit du mardi 4 au mercredi 5 juin dernier, les malfrats ont braqué une boutique en emportant plus de 300.000 FCFA. Selon la victime Sidiki Koné, il gardait dans sa quincaillerie, l’argent d’un ami et voisin à lui-même. Ce vol a été précédé d’autres vols surtout de motos dans la même rue dans un intervalle de quelques jours seulement. Sidiki Koné n’a pas été victime de ce braquage seulement.

En effet, quand il se déplace en ville, il confie sa boutique à son ami Moussa Bagayoko qui le gère à son absence. Dans la journée du 29 juin dernier, deux individus se sont fait passer pour des clients ordinaires. Pour tromper sa vigilance, l’un d’eux est resté dehors tandis que l’autre était dans la boutique et s’est fait passer pour un client ordinaire. Selon ses explications, il demanda à acheter une tête de gaz qui coûte entre 1500 à 2000 FCFA en donnant un billet de 10.000 FCFA. Sans connaitre leurs intentions, Moussa Bagayoko dit avoir prélevé le prix de la tête de gaz avant de remettre le reste de la monnaie au voleur. Après avoir donné la monnaie, Moussa Bagayoko a laissé son portefeuille dans la boutique pour aller tester dehors la tête de gaz que ces visiteurs malhonnêtes venaient d’acheter. Pendant que l’un l’occupait avec la tête du gaz, l’autre s’est introduit dans la boutique pour prendre le portefeuille. Une fois rassuré de la réussite de leur coup, ils ont ensuite demandé à leur victime de faire un reçu d’achat pour eux. Sans se douter de quoi que ce soit, Moussa Bagayogo dit être retourné dans la boutique pour faire le reçu. Mais avant qu’il sorte leur remettre ce reçu, les deux individus avaient disparu. Après cette scène bizarre, il s’est rappelé qu’il avait laissé son portefeuille dans la boutique. Malheureusement pour lui, il s’est rendu compte qu’il avait disparu. Les visiteurs malhonnêtes ont emporté son portefeuille contenant plus de 200.000 FCFA.

En plus de ces cas de vols, plusieurs autres cas sont signalés çà et là à Kalabancoro ces derniers temps alors qu’il y’a quelques temps, les populations avaient commencé à être rassurées. Car en plus de la Gendarmerie, les autorités sécuritaires ont récemment doté Kalabancoro d’un commissariat de police. Ce qui avait diminué les cas de vols et de braquages. Mais ces derniers temps, les voleurs sont en train de reprendre du service, plongeant les populations dans une psychose totale.

M.D

Le Tjikan du 10 juillet 2018