Menu

PRESUMEE CORRUPTION POLITIQUE: La Cour constitutionnelle dément des rumeurs de partage d’argent

Partager :

Dans un communiqué, la cour constitutionnelle dément les informations circulant sur les réseaux sociaux, qui font mention d’un de partage d’une somme d’argent de neuf cents millions de F CFA émanant du candidat IBK en vue de couvrir d’éventuelles fraudes électorale lors de l’élection présidentielle. La cour dénonce ces accusations qui visent selon elle à discréditer le scrutin.

Sur les 24 candidats qui ont pris part au scrutin du 29 juillet, 18 émettent désormais des doutes sur la crédibilité de la Cour constitutionnelle, dirigée par Manassa Danioko pour valider les résultats issus de ce scrutin. En conférence de presse mercredi à la Maison de la presse, les 18 candidats se sont appuyés sur les accusations de corruption formulées contre la Cour sur les réseaux sociaux. « Nous demandons instamment le démenti par la Cour constitutionnelle de graves accusations portées contre elle et l’ouverture d’une enquête judiciaire », souligne la déclaration signée par les 18 candidats.

ST   

L’Indicateur du renouveau du 02 août 2018 

Articles Récents