Menu

EN UN MOT: Les « tireurs de ficelle »

Partger cet article

Pour la troisième fois, la plateforme « An té son, A banna » organisait ce samedi une manifestation contre la révision de la Constitution. Une véritable démonstration de force, si l’on en croit les organisateurs qui pensent avoir atteint leurs objectifs, qui diffèrent néanmoins en fonction des sensibilités organisatrices.

Une telle mobilisation même est une aubaine pour les partis qui cherchent à conquérir le pouvoir. Dans cette bataille ou conquête du pouvoir, une frange importante est guidée par le souci d’un changement générationnel dans le pays.

Cependant, derrière ces deux camps, il se trouve d’autres personnes et réseaux qui travaillent à voir les Maliens déchirés durablement. Ce camp est porteur de désespoir et de chaos. C’est pourquoi, nous les a appelons « les tireurs de ficelle ». Ils rient sous cap sur nos mésententes et prient pour que le bourbier devenu guêpier finisse par être pétrin inextricable.

Le Mali post-crise mérite la  compassion de chacun des fils et surtout de la concertation pour barrer la route aux ennemis de sa stabilité, de son développement économique, social et culturel. Face à la situation d’insécurité dans le Nord et le Centre, les Maliens sont de plus en plus désemparés par la guerre latente dans la capitale.

DAK

L’Indicateur du renouveau du 17 juillet 2017

No comments

Laisser un commentaire

Facebook

Video du jour

evenements

septembre 2017
L M M J V S D
« Août    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930