La Société nationale des tabacs et allumettes du Mali (Sonatam) a  signé, le vendredi 29 octobre 2021, un contrat avec le Conseil des investisseurs européens au Mali (CIEM) dans le cadre du projet Fast-Track, financé par l’Ambassade du Royaume de Danemark. 

L’objectif de ce contrat est de former des agents de production de la Sonatam capables de faire fonctionner les équipements, d’assurer leur maintenance et d’optimiser l’offre et les coûts de production en respectant les standards de qualité. La formation, qui cible une trentaine d’agents de production sur une durée d’environ 8 mois, se fera en partenariat avec ISTAM, un centre de formation avec lequel la Sonatam travaille depuis plusieurs années.

Les résultats attendus de cette formation portent sur l’acquisition de nouvelles connaissances, le développement de nouvelles compétences et d’aptitudes en termes de savoir, savoir-faire et savoir être. En conséquence, les agents seront plus opérationnels sur leur poste de travail et ils participeront à l’amélioration de l’offre de produits de la Sonatam à sa clientèle.

Heureux, Youssouf Traoré, directeur général de la Sonatam, a rappelé que la formation professionnelle des ressources humaines au sein de la Sonatam s’est toujours faite en corrélation avec la vocation industrielle et la fonction de production. « Notre groupe dispose aussi d’une école de formation pour améliorer le niveau professionnel des jeunes techniciens et commerciaux nouvellement recrutés et renforcer leur capacité opérationnelle et leur adaptation aux évolutions technologiques et aux techniques de distribution », a-t-il expliqué.

La Sonatam, une entreprise au service du développement 

En plus de la formation continue et professionnelle de ses employés, la Sonatam est une entreprise engagée dans le développement social à travers sa politique RSE.  Dans ce cadre, elle s’est dotée, depuis plus d’une décennie, d’une politique d’hygiène, santé, sécurité et environnement plus favorable au bien être des travailleurs et de ses partenaires et plus respectueuse de l’environnement.

Conformément à cette politique, la Sonatam s’est vite engagée dans la voie de la normalisation de ses activités. Ainsi, en 2015 elle a été certifiée aux normes Iso 14001 version 2015 et Iso 9001 version 2015 puis ré-certifiée en 2018. Le respect de ces normes internationales a poussé la Sonatam à adopter une méthode de travail plus rigoureuse qui contribue aujourd’hui à réduire fortement l’impact de notre activité sur l’environnement.

Ce n’est pas tout. La société a investi, de 2005 à 2020, plus de 295 millions F CFA dans plusieurs actions sociales au bénéfice de l’Etat, des communautés et des populations les plus nécessiteuses. 

Le Projet pilote de formation professionnelle lié aux besoins du secteur privé – 30 millions de DKK, soit 2,64 milliards de FCFA – est financé par l’Ambassade Royale du Danemark. Il comprend un Fonds « compétitif »pour l’amélioration et la diversification de l’offre de formation en relation avec les besoins des entreprises du secteur privé, l’appui au développement des entreprises du secteur formel à travers la formation et l’offre de bourses de formation aux jeunes femmes diplômées et vulnérables en vue de faciliter leur insertion socioprofessionnelle.

Mohamed Doumbia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît