Le bureau politique national de l’Union des patriotes pour la République (UPR) était face à la presse le mardi dernier, à son siège sise à Bolibana pour débattre des questions d’ actualité avec la presse.

D’entrée de jeu, le premier responsable du parti, Dr Modibo Soumaré a souhaité la bienvenue aux hommes de médias, avant de leur demander d’observer une minute de silence à la mémoire de toutes les victimes tombées sur le champs de bataille.

Il a fait ensuite une brève présentation de sa formation politique. De cette présentation, il ressort que le parti dispose d’un seul maire sur l’ensemble du territoire malien en la personne de Falaye Keita dans le cercle de Kati, précisément dans la commune rurale de Niamou.

« L’URP est membre de l’ Alliance Ensemble pour le Mali (EPM) et soutient les actions du gouvernement dans beaucoup de ses projets notamment la révision constitutionnelle. Nous respectons l’opposition comme la majorité, gage de toute bonne démocratie » a souligné Dr Soumaré.

L’Union des patriotes pour la République suit, avec intérêt, le front social dans notre pays. Il se réjouit du terrain d’entente entre le gouvernement de l’ UNTM, mais n’est pas d’ accord avec l’augmentation de l’âge de la retraite et propose plutôt l’augmentation de la cotisation.

L’URP soutient le forum social annoncé par le gouvernement qui sera l’occasion pour mettre un climat de confiance entre le gouvernement et les travailleurs.

« Il faut que les leaders religieux qui se mettent dans l’arène politique cessent. Ils ne peuvent pas demander le départ d’un Premier ministre, ce n’est pas leur rôle. Il faut qu’ils restent à leur place » a déclaré Dr Modibo Soumaré

Selon le conférencier, sur le plan sécuritaire, certes le gouvernement a fait beaucoup, mais la situation reste précaire. Il demande à la MINUSMA de revoir son mandant .

L’URP, dans sa vision libérale, soutient le président Macky Sall du Sénégal aux élections présidentielles de son pays.

Dr Modibo Soumaré demande au gouvernement de renforcer le système éducatif par la gratuité et l’obligation de l’enseignement fondamental. Sur le plan social, il suggère une réduction sur les prix de la location.

Seydou Diamoutene

Le 22 Septembre du 14 février 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît