Hier en début de soirée, la ville de Gao a été la cible d’un attentat à la voiture piégée faisant des victimes et d’énormes dégâts matériels.   

Hier lundi 12 novembre 2018, un  kamikazes’est fait exploser à bord d’un véhicule piégé, au 8è quartier de Gao (Bougoundié). L’attentat s’est produit entre 19 h 30-et 20 heures, près des maisons d’habitations appartement  à un certain Ali Badi Maiga. Selon les habitants du quartier de Bougoundié,l’attentat s’est produit non loin du bar restaurant « Petit Dogon ». Si aucun bilan officiel n’était encore disponible jusqu’à hier tard dans la soirée, plusieurs sources faisaient état d’énormes dégâts matériels constatés, notamment des véhicules sur lesquels est écrit UN (initiales des Nations Unies).Vraisemblablement, des ressortissants étrangers blancs seraient visés par cet attentat. Sur des images vidéo partagées sur les réseaux sociaux, on identifie aisément des restes de corps humains sous les épaves de véhicules calcinés. D’autres véhicules garés ça et là du lieu de l’attentat ont été totalement abîmés. Selon certains habitants de la ville, des victimes civiles, sans en déterminer le nombre exact, sont à déplorer. La ville était sous un choc.  A encroire certaines sources, l’attentat d’hier aurait été revendiqué par le JNIM (Jammat Nustra Al Islam Wal Musilimin). L’auteur serait Oussama Al Ansari.

Cet attentat qui survient à la veille des concertations sur le projet de découpage territorial parviendra –t-il à détourner la population de cette importante rencontre ?

O. D

Communiqué

Ce lundi, 12 novembre 2018, vers 20 heures, un véhicule 4×4 piégé a fait irruption dans la cour d’une résidence au 8ème quartier de Gao sur la route « Wabaria ». L’explosion de la charge contenue dans le ledit véhicule a coûté la vie à trois civils, blessant deux autres, selon un bilan provisoire. La déflagration a également endommagé les habitations avoisinantes.

Les Forces de Défense et Sécurité, appuyées par les Forces partenaires sur le terrain, sont à pied- d’oeuvre pour la gestion de ce malheureux incident.

En conséquence, le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile demande aux populations de garder leur calme et de respecter les consignes de restriction de mouvement dans le secteur concerné, en attendant les conclusions de l’enquête diligentée par les unités compétentes.

Le Ministre de la Sécurité et de la Protection civile présente ses condoléances aux familles endeuillées et souhaite un prompt rétablissement aux blessés.

MSPC

L’Indicateur du renouveau du 13 novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît