Sur les enjeux de la sécurité, le Sénégal a la ferme ambition d’avoir le leadership dans la sous-région ouest-africaine. Pourtant, cette attitude du pays de la Teranga ne fait pas l’unanimité auprès de plusieurs de ses voisins.Certains estiment même que Dakar est en train de couper l’herbe sous les pieds des pays directement concernés par les questions de sécurité. Le Sénégal, de par sa position géographique par rapport aux pays du Sahel, ne saurait être la plaque tournante des enjeux de la sécurité.

C’est dans ce conteste que le 5e Forum international de Dakar sur la paix et la sécurité en Afrique s’est ouvert lundi 5 novembre à Dakar. Hormis la ministre française des Armées, Florence Parly, on pouvait constater l’absence remarquée de chefs d’Etat, excepté le président gambien Adama Barrow.

Le Mali a préféré se faire représenter par le ministre de la Sécurité alors que le chef de l’Etat Ibrahim Boubacar Kéita a entamé le même jour un séjour en France. Dans ce pays, il prendra part aux cérémonies commémoratives du centenaire de la fin de la Première Guerre  mondiale et pour un forum sur la paix. En vérité, IBK a tout simplement boudé le forum de Dakar tout comme beaucoup de ses homologues d’Afrique de l’Ouest.

DAK  

L’Indicateur du renouveau du 07 Novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît