Le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a rapatrié, le jeudi 8 novembre 2018, Fatoumata Zarahou Konaté, une fillette dont la mère, feue Aminata Diarra, est décédée dans le Sahara à la frontière algérienne au mois de juin 2018, en tentant de regagner l’Europe. La fillette n’avait que sept mois au moment où sa maman décédait.

Arrivée à Bamako, le jeudi 8 novembre 2018 à 20 h 05 par le vol régulier AH 5326 d’Air Algérie, Fatoumata Zarahou Konaté a été accueillie par le chef de cabinet du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Moussa Aliou Koné.

Après le décès de sa mère, l’orpheline avait été récupérée par les migrants survivants et avait été confiée à une famille malienne Kéita sous le contrôle du consulat général du Mali à Tamanrasset. Cinq mois après, le gouvernement malien, à travers le ministère des Maliens de l’Extérieur et de l’Intégration, a décidé de rapatrier la fillette Fatoumata Zarahou Konaté, suite à une requête de la famille Konaté. Elle a été remise à l’une de ses tantes paternelles nommée Mme Konaté Korotoumou Kanté, domiciliée à Sébénikoro, en Commune III.

Moussa Aliou Koné, chef de cabinet du ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine a, au nom du gouvernement, remercié tous ceux qui ont soutenu la petite orpheline depuis le décès de sa mère. Il a réaffirmé l’engagement des plus hautes autorités de notre pays à rapatrier tous nos compatriotes en détresse qui le souhaitent.

Longue vie à Fatoumata Zarahou Konaté.

O. D.

L’Indicateur du renouveau du 12 novembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît