La Rentrée littéraire du Mali, édition 2019, est prévue du 19 au 23 février. Pour cette 11ème édition, le thème retenu est : « Un monde de la rencontre », occasion pour les organisateurs de mettre en partage et en perspective l’engagement collectif et individuel à renouveler les principes et les structures du vivre ensemble afin de les adapter au contexte et aux enjeux du moment.

Plus d’une quarantaine d’écrivains, venus des cinq continents, sont attendus à Bamako pour la Rentrée littéraire 2019. Durant cinq jours, à travers des cafés littéraires, des lecteurs, des dédicaces, des tables rondes et des débats; les participants interrogeront la langue, la mémoire, l’espace et le corps afin de revisiter et de donner à entendre les soubresauts violents ou enchanteurs, féconds ou ratés de ce qui est au fondement de la société actuelle et de l’humanité. 

Le vendredi dernier, au cours d’une conférence de presse organisée en prélude à l’évènement, Ibrahim Aya, initiateur de cette rencontre, est revenu sur le contexte et les objectifs principaux de la rentrée de cette année.Selon lui, l’objectif est de célébrer la création littéraire et intellectuelle au Mali. Le choix du thème retenu cette année est le résultat d’un long processus qui a mis en contribution les différents acteurs principaux de l’évènement. « Ce thème interpelle tous. Car il a trait au vivre-ensemble, à la paix et à la réconciliation », a-t-il dit, rappellent qu’il y aura des rencontres à Sikasso, Djenné et Tombouctou en plus de Bamako.

« Elle s’inscrit dans un partenariat durable avec les collectivités des régions concernées afin de constituer un moment privilégié d’échanges structurants et féconds sur les dynamiques et urgences locales », a précisé M. Aya. En termes de bilan, il a affirmé qu’il y a eu une avancée notoire depuis 2008, date de la première édition.

Selon Mme Maïga Assa Diallo, représentante de l’Union européenne, la culture malienne a une place de choix au sein de l’Union. Et depuis quelques années, l’UE accompagne la rentrée littéraire qui est aussi un évènement culturel très important. « La Rentrée littéraire est dédiée à la promotion des jeunes littéraires africains au service de la créativité. C’est pour cela que nous accompagnons cet évènement ».

Evènement culturel annuel qui prend de l’ampleur au fil des ans, la rentrée littéraire du Mali a connu ses débuts en 2008. Cette année, en plus des invités internationaux, une place importante sera consacrée aux débats autour de l’avenir des maisons d’éditions maliennes. C’est ce qui fait dire à l’initiateur Ibrahim Aya que la rentrée littéraire évolue petit à petit. A l’en croire, cet évènement, au regard de son importance, est inscrit dans l’agenda culturel du ministère de la Culture.

Les partenaires clés de la Rentrée littéraire comme le ministère de la Culture, l’Institut français, la Coopération Suisse, Malitel, l’Union des écrivains du Mali et l’Organisation des éditeurs de livre; ont salué la bonne organisation et l’impact de la rentrée littéraire au Mali.

Sory I. Konaté

Le Focus du 11 février 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît