Menu

Me GAOUSSOU SIDIBE, COACH DE L’E. N. KAZAKH KURES : « Nous partons au Kazakhstan pour honorer le Mali »

Partger cet article

Selon Me Gaoussou Sidibé dit Levieux, l’objectif de la participation de l’équipe nationale du Mali de Kazakh Kurès au championnat du monde de la discipline les 27 et 28 octobre à Astana (capitale du Kazakhstan) est d’honorer le Mali sur le plan sportif et comportemental.

Le Mali, a l’instar d’autres pays africains, participera ces 27 et 28 octobre au championnat du monde de lutte Kurès. Pour ce déplacement, l’Association malienne de Kazakh Kurès compte amener une délégation forte de six personnes : cinq athlètes et un coach.

« L’équipe est en préparation depuis quelques semaines déjà et toutes les formalités administratives pour la participation de quatre athlètes et du coach sont déjà remplies. On attend la confirmation pour notre cinquième combattant« , note l’entraineur de l’équipe nationale, Me Gaoussou Sidibé dit Levieux, père fondateur de la discipline au Mali.

Malgré les difficultés rencontrées pour la participation de l’équipe nationale, Me Sidibé ne se décourage pas et promet de hisser haut le drapeau malien. Il espère obtenir un soutien de dernière minute pour son équipe avant leur départ pour Astana ce mercredi.

« Nous avons une équipe compétitive qui peut aller très loin dans cette compétition. Nous y travaillons malgré nos maigres moyens, car on n’est pas encore une fédération reconnue par l’Etat, mais je pense que nous avons nos chances d’honorer le Mali« , précise-t-il.

Qu’est-ce que la lutte Kurès ?

Le Kurès au Kazakhstan est une forme de lutte dans laquelle les concurrents s’affrontent debout, l’objectif consistant à plaquer les deux omoplates de l’adversaire au sol. Dans le cadre de cette pratique traditionnelle, les formateurs entraînent les jeunes garçons qui participent ensuite à des compétitions locales. De nos jours, le Kurès au Kazakhstan est un sport national, pratiqué par les deux sexes, jusqu’au niveau professionnel. Des compétitions internationales sont organisées, comme le « Kazakhstan Barysy » et cette Coupe du monde diffusée à chaque édition dans plus de 100 pays.

Le Kurès au Kazakhstan se transmet au sein des clubs sportifs éventuellement associés à des écoles et dans le cadre de master classes de lutteurs expérimentés. L’âge minimum pour se former est de 10 ans et aucune restriction ne limite l’accès à l’élément selon l’origine des participants. Le Kurès est également présent dans le folklore traditionnel kazakh. Les lutteurs ou baluans, sont considérés comme forts et courageux et célébrés dans des épopées, la poésie et la littérature.

La pratique du Kurès au Kazakhstan apprend aux jeunes générations à respecter leur histoire et leur culture et les incite à se comporter comme les baluans héroïques. Elle contribue à renforcer la tolérance, la bonne volonté et la solidarité entre communautés. Ce sont des valeurs que Me Sidibé développent actuellement au Mali.

Source : CCOM Association malienne de lutte Kurès

Bamako, le 23 Octobre 2017

Promoteur et directeur de publication du site 30minutes.net, Il est journaliste depuis septembre 2010. Il a travaillé au premier quotidien privé du Mali, Les Echos, avant d’être rédacteur web à Afribone.com. Psychologue de formation, M. Konaté est diplômé de la formation par alternance en journalisme option : presse écrite et web de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille (ESJ-Lille). Tel: (00223) 76 93 44 72 Mail : sory30minutes@gmail.com

No comments

Laisser un commentaire

evenements

octobre 2017
L M M J V S D
« Sep   Nov »
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031