Menu

Forum social sur l‘éducation: Un nouveau diagnostic pour un nouveau départ

Partger cet article

La salle Bazoumana Sissoko du palais de la Culture Amadou Ampathé Ba de Bamako a abrité, hier lundi 27 novembre 2017, la cérémonie d’ouverture des assises sur l’éducation. Pendant trois jours les acteurs feront le diagnostic du système éducatif malien afin de trouver des pistes de solution.

L’évènement était placé sous la présidence du chef de l’Etat, Ibrahim Boubacar Keita,. Il avait à ses côtés, le Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maiga, les ministres de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Pr Assetou Founé Samaké Migan, de la Santé et de l’Hygiène Publique, Pr Samba Sow, de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, Maouloud Ben Kattra, du Travail et de la Formation Professionnelle, Mme Diarra Racky Tala.

Le comité d’experts qui prend part aux assises est dirigé par le Pr. Doulaye Konaté. Il a pour mission de coordonner les travaux durant trois jours.  Selon lui, cette table ronde sur l’éducation est la première d’une série de 3 tables rondes prévues conformément à la Déclaration de Politique Générale (DPG) du Premier ministre, Abdoulaye Idrissa Maïga.

Pour lui, cette table ronde vise à apaiser le  climat social.

« L’effervescence qu’a connue le front social cette année au Mali avec des conflits récurrents dans plusieurs secteurs d’activités dans le pays a révélé des difficultés entravant le bon fonctionnement du dialogue social » a rappelé le Pr. Doulaye Konaté, coordinateur général des conférences sociales. Selon lui, la gestion des différentes grèves a révélé certaines insuffisances dont le manque du dialogue et la méfiance entre acteurs.

« Nous avons aussi assisté dans certains cas un certain durcissement des modalités de revendications syndicales dont les effets ont impacté significativement la qualité des prestations sociales et donc du service dû à la collectivité. La vision qui préside aux conférences sociales est de nous prémunir contre pareils écueils en sortant du diktat du conjoncturel pour envisager ensemble à travers un dialogue social rénové un avenir à court ou long terme» a déclaré le Pr Doulaye Konaté.

Selon lui, le système éducatif malien connait depuis plusieurs années une crise persistante malgré les efforts de l’Etat et des partenaires. D’où, dit-il, tout l’intérêt de ces assises.

A sa suite le président IBK a fait la génèse de l’ensemble des efforts consentis par le Mali, depuis les 1ères heures de son indépendance, pour le développement du secteur de l’éducation malienne. Selon lui, malgré ces multiples efforts, l’école malienne à l’image de la société globale, connait une crise sans précèdent.

« La crise du secteur éducatif est devenue au fil des années, une préoccupation majeure pour la société malienne dans son ensemble et le Gouvernement en particulier, phénomène dont la persistance et la complexité se traduisent par un impact négatif patent, sur le plan national et international », reconnait le Chef de l’Etat. Et plus loin, il égrène les maux de l’école malienne. Au nombre desquels : la pléthore des effectifs dans les différents ordres d’enseignement, les grèves à répétition des enseignants, des étudiants et élèves, la violence entre autres.

Toute chose qui selon lui, justifie le forum social sur l’éducation. Et cela dans l’objectif dit-il, d’associer les partenaires sociaux aux reformes du pays.

« Cette conviction du gouvernement n’est en aucun cas fondée sur une simple vue de l’esprit. Elle résulte bien au contraire au contexte national, caractérisé depuis quelques années par diverses revendications catégorielles qu’il faut maitriser, en dehors de tout cadre légal marqué par une absence de lieu de concentration entre tous les acteurs de la vie économique et sociale pour gérer les contingences, créer de la richesse et construire un présent et un futur prospère. D’où la pertinence de promouvoir le dialogue social pour renforcer la cohésion sociale et l’état de droit » a-t-il précisé.

M.D  

Le Tjikan du 28 novembre 2017

Promoteur et directeur de publication du site 30minutes.net, Il est journaliste depuis septembre 2010. Il a travaillé au premier quotidien privé du Mali, Les Echos, avant d’être rédacteur web à Afribone.com. Psychologue de formation, M. Konaté est diplômé de la formation par alternance en journalisme option : presse écrite et web de l’Ecole supérieur de journalisme de Lille (ESJ-Lille). Tel: (00223) 76 93 44 72 Mail : sory30minutes@gmail.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

evenements

novembre 2017
L M M J V S D
« Oct   Déc »
 12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930