Menu

PRÉSIDENTIELLE DU 29 JUILLET: Des habitants de Kéniéba marchent aujourd’hui contre le soutien à IBK

Partger cet article

Une semaine après une cérémonie à Koulouba consacrant le soutien des populations des ressortissants de Kéniéba au président de la République, des organisations de la société civile et de la jeunesse de la localité ont décidé d’organiser aujourd’hui une marche blanche pour dénoncer  « une manœuvre »  du député Boubacar Sissoko et d’autres élus issus des rangs de la majorité présidentielle.  A en croire le président du Conseil national des jeunes de Kéniéba, Bréhima Traoré, ils ont été piégés par les organisateurs de la visite  à la présidence de la République.

Une semaine après une cérémonie à Koulouba consacrant le soutien des populations des ressortissants de Kéniéba au président de la République, des organisations de la société civile et de la jeunesse de la localité ont décidé d’organiser aujourd’hui une marche blanche pour dénoncer  « une manœuvre »  du député Sissoko et d’autres élus issus des rangs de la majorité présidentielle.  A en croire le président du Conseil national des jeunes de Kéniéba, Bréhima Traoré, ils ont été piégés par les organisateurs de la visite  à la présidence de la République. «  On ne dit pas qu’on soutient IBK ou qu’on ne le soutient pas, mais nous rejetons la déclaration faite à Koulouba car les réalisations annoncées par le député sont totalement fausses. Rien de ce qu’il a dit n’a été fait ici », nous a expliqué hier soir au téléphone le jeune leader. Qui ajoute que la délégation a été manipulée par le député Soumaré.

En tous cas,  la marche de protestation d’aujourd’hui à Kéniéba est  la preuve que les annonces de soutien de différentes localités ou organisations  ne sont  ni plus ni moins que des montages de quelques escrocs pour bénéficier de ses  avantages. Ça a commencé par les ressortissants de la ville natale du président, Koutiala, dont les habitants sont totalement divisés depuis la venue d’une délégation venue soutenir leur « frère ».  Il y a ensuite le cas de Gao où des préposés envoyés de la ville des Askia ont été désavoués par  le président du cadre des Chefs traditionnels et coutumiers de Gao, Abouzeydi Ousmane MAIGA qui a déclaré dans un communiqué élu sur des radios locales qu’ils n’ont délégué personne pour rencontrer en leurs noms le président de la République et qu’ils l’ont fait en leurs propres noms.

Enfin, Le 19 mars dernier, Habib Sylla, le président du Haut Conseil des Maliens de l’extérieur (HCME) qui fédère les associations des Maliens à l’étranger, a apporté son soutien au président Ibrahim Boubacar Keïta en vue de la présidentielle prévue le 29 juillet prochain au Mali.

Un positionnement qui a indigné plusieurs associations de la diaspora qui rappellent que le HCME est apolitique. Elles demandent que le mandat du président du HCME soit suspendu le temps de période électorale.

Le Haut Conseil des Maliens de l’extérieur est une association à caractère apolitique. Et donc, le président des Maliens de l’extérieur, monsieur Habib Sylla, a fait des déclarations antistatutaires. Il s’est permis de faire des déclarations en sollicitant un second mandat pour le président Ibrahim Boubacar Keïta.

Nabila   

L’Indicateur du renouveau du 05 avril 2018

No comments

Laisser un commentaire

evenements

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30