Menu

MALI : Me Abdoulaye Garba Tapo n’est plus

Partger cet article

Son décès est survenu ce vendredi 13 avril 2018 à Bamako, à son domicile. Ancien ministre de la Justice, Me Abdoulaye Garba Tapo a toujours œuvré au service de son pays sur le plan politique et dans l’enseignement.

Natif de Mopti, cinquième région administrative du Mali, il a décroché son baccalauréat  en  philo-langues en  juin 1973 avec la mention assez bien. L’année suivante (1974) il entre à l’Ecole Normale Supérieure de Bamako (ENSUP) où il sortira avec le Diplôme de l’ENSUP en Anglais en 1978. En quête perpétuelle du savoir, Me Tapo s’envole en 1979  pour la  France en vue d’approfondir ses connaissances à la Faculté de Droit d’Angers où il sortira avec une  Maîtrise en Droit Privé. Une année après l’obtention de sa  maîtrise, il entre à l’Université des Sciences Sociales de Toulouse toujours en France et couronne ce cycle par un DEA en Droit des Affaires. Puis, il décrocha  son Doctorat en Droit Privé, une thèse  soutenue à l’Université Cheick Anta Diop de Dakar au Sénégal.

Carrière citoyenne et professionnelle

Fort de toutes ces qualifications et expériences acquises, Me Tapo a occupé plusieurs fonctions de responsabilité, de 1980 à nos jours.  Il a successivement été assistant de Droit Privé à la Faculté de Droit de Dakar de 1980 à 1981, assistant en droit privé à la Faculté de droit de Niamey (1981/1983). Depuis 1983, il est  chargé de Cours à l’ENA, à   la Faculté de Droit et à l’Université Catholique de Bamako. En 1986, Me Tapo  est inscrit au Barreau du Mali, alors commence une riche carrière d’avocat d’affaires. Il a représenté avec brio plusieurs grandes banques de la place.

En 2002, sa carrure d’homme d’Etat intègre et travailleur n’échappe pas à la vigilance de l’ancien Chef de l’Etat Amadou Toumani Touré qui le nomme à la tête du département stratégique de la Justice, Garde Sceaux.

Me Abdoulaye Garba Tapo est aussi, un brillant écrivain…

Outre ses expériences professionnelles, cet ancien ministre de la Justice et Garde des Sceaux du Mali était un amoureux des belles lettres parlantes disposant à cet effet d’une bibliographie spécialement bien riche en ouvrages et en romans. Parmi les œuvres de l’Homme nous avons retenu quelques-uns : « Cours de droit des Obligations 1996 »aux éditions Jamana ; une thèse de doctorat sur la régulation dans le secteur des télécommunications du Mali.

Parmi ses romans il y a entre autres : L’Héritage Empoisonné, paru en 2004 aux Editions Harmattan de Paris,  Fantankin, paru aux  Editions Jamana, en 2006 et les Epouses Communes, paru aux Editions Jamana en  2010.

Jusqu’à son dernier souffle, malgré sa retraite politique, il était resté très actif sur les réseaux sociaux participant ainsi aux débats en éclairant les jeunes générations.

Sory I. Konaté avec Soloni

30minutes.net

13 Avril 2018

No comments

Laisser un commentaire

evenements

avril 2018
L M M J V S D
« Mar    
 1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
30