Menu

GESTION DU CONTRAT DE TRAVAIL: L’Amagrh forme les professionnels

Partger cet article

L’Association malienne des gestionnaires des ressources humaines (Amagrh) a organisé le week-end dernier à Bamako un Café RH sur la gestion du contrat de travail au Mali. Le Café a été animé par Seydou Issa Traoré, ancien inspecteur de travail et gestionnaire du cabinet Adis consulting.

 

Placé sous le thème « La Gestion du contrat de travail au Mali », le dixième numéro du Café RH a réuni plusieurs gestionnaires d’entreprise. Selon le secrétaire général de l’Amagrh, Mamadou Maguiraga, l’initiative vise à renforcer les capacités des membres de l’Association sur la gestion du contrat dans les services et dans les entreprises. Ce Café RH, explique-t-il, permet de diminuer les difficultés rencontrées par les gestionnaires des ressources humaines dans l’exécution des nouvelles lois de travail au Mali.

L’expert Seydou Issa Traoré a expliqué que les contrats de travail ne sont pas mal exécutés au Mali, mais qu’ils y manquent souvent de clarté car, précise-t-il, les objectifs ne sont pas bien compris dès le début. « Au Mali, on pense que les contrats doivent être sur écrit, ce qui n’est pas forcément le cas. Un contrat peut être verbal, surtout quand il s’agit d’un CDI. Sauf dans certains cas comme lorsque le travailleur est recruté dans sa résidence pour aller dans une autre localité, il faut forcément un contrat écrit et soumis au contrôle d’un inspecteur de travail. Celui d’un étranger ou d’un expatrié doit aussi être écrit et visé par la direction nationale du travail », a-t-il indiqué. A l’en croire, il existe au Mali deux types de contrats: le CDD et le CDI. Il précise : « le CDD ne peut être renouveler plus deux fois au Mali. Sa durée maximum est de six ans. Les contrats doivent être soumis à la lecture et la signature du travailleur. Ils doivent être tirés en quatre exemplaires soumis au contrôle d’un inspecteur de travail pendant 15 jours pour le CDD et 30 jours pour le CDI ». M. Traoré ajoute qu’il ne doit jamais avoir une rupture de contrat sauf en cas de faute grave commise par le travailleur, par l’accord des deux parties, etc. Et de révéler qu’aucun travailleur ayant déjà œuvré plus de trois mois ne peut être licencié sans l’avis de l’inspecteur du travail.

L’Amagrh est une association malienne à but non lucratif. Elle a été créée le 15 novembre 2006 et regroupe les professionnels de la gestion des ressources humaines. Elle dispose un réseau de 150 membres dans tous les secteurs sur l’ensemble du territoire national.

Abdoul Madjid Mohamed Maïga

30minutes.net

14 mai 2018

No comments

Laisser un commentaire

evenements

mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031