Menu

EDITO : Chaleur Puissance Deux

Partger cet article

A Bamako, le thermomètre, imperturbable, continue d’afficher entre 39 et 43°C en cette deuxième décade du mois de mai, coïncidant cette année avec le début du mois de ramadan. « Ô croyants ! Nous vous avons prescrit le jeûne comme nous l’avons prescrit à ceux d’avant vous » (sourate 2, verset 183 du Coran).

Les fidèles musulmans en bonne santé s’apprêtent donc à vivre intensément 29 ou 30 jours de privations, de prières, de dévotion et de partage. Le point culminant de ce mois sera sans doute « la Nuit du destin » ou « Laylat al-Qadr », correspondant pour beaucoup au 27e jour, date de commémoration de la révélation du Coran au Prophète Muhammad (PSL) par l’Archange Gabriel.

Pour le musulman pratiquant, tout n’est pas de s’abstenir de manger, de boire, d’avoir des relations sexuelles… de l’aube au coucher du soleil, tout doit être dans la rectitude tout court. Mais, force est de constater que beaucoup de nos compatriotes, à l’annonce du jeûne, se refusent à jouer franc-jeu, malgré la solennité du moment.

Aussi les prix des produits de première nécessité peuvent-ils monter incognito en flèche par la faute d’indécrottables spéculateurs. Faisant fi de l’idée de solidarité et de partage avec les autres qui sous-tend le mois sacré, ils se lâchent alors dans une quête effrénée de gains illicites.

Pour beaucoup, tout est bon pour se faire des sous aux dépens des autres : ventes de produits périmés, imitations de denrées, mensonges sur les poids et mesures et bien d’autres tromperies sur la marchandise. Tout y passe.

En plus du lourd tribut payé à la canicule, on a tout l’impression que cette année aussi les consommateurs, notamment les chefs de ménage, vont devoir casser la tirelire ou en tout cas dépenser plus que de raison pour assurer le repas de rupture, la distribution de plats, de sucre ou de lait aux parents, beaux-parents, amis et connaissances ; aux pauvres. Sans oublier les habits de fête de la petite famille, voire de la grande smala.

Ce qui est sûr : le ramadan peut être dans certains cas une ultime occasion, pour le fidèle musulman, pour se rapprocher d’Allah. Il est pour tous un excellent moyen pour s’attirer la Miséricorde et le Pardon divin, car il est dit : « Celui qui jeûne le mois de ramadan avec foi en comptant sur la récompense divine, ses péchés lui seront pardonnés » (rapporté par Bukhari et Muslim).

Pour avoir la récompense divine ici-bas et dans l’Au-delà, il est recommandé au jeûneur de ne pas insulter, mentir ou médire des autres… Mais puisqu’il n’en sera pas toujours ainsi, notre rédaction a enquêté sur le sujet pour vous situer davantage sur la réalité du terrain, rafraîchir votre mémoire sur le quatrième pilier de l’islam : son origine, ses avantages, ses interdits, etc.

Excellent mois de ramadan à vous tous chers lecteurs !

Abdoul Majid Thiam

Le Focus du 15 mai 2018 

No comments

Laisser un commentaire

evenements

mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031