Menu

KATI KOKO : Une mosquée à 150 millions de F CFA

Partger cet article

La cérémonie d’inauguration de l’édifice religieux était présidée, ce vendredi 11 mai 2018, par le chef de cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte, Amadou Oumar Diakité.

 

« Le rêve est devenu réalité, une année après le début des travaux », s’est réjoui le représentant du chef de village, Makan Koné, après avoir félicité la commission d’organisation pour sa probité et son sens du devoir au service du bien-être collectif.

« L’idée de remplacer la vielle mosquée par un nouvel édifice a véritablement pris forme, le 20 juillet 2010, par l’ouverture d’un compte à la BDM de Kati avec 2 millions de F CFA », a rappelé le gestionnaire de la caisse créée pour la circonstance, Diokolo Koné. « Depuis, plus rien, malgré les nombreuses sollicitations auprès des bailleurs de fonds étrangers, notamment arabes », s’est-il souvenu.

Aussi les fidèles musulmans ont-ils décidé de débuter la construction de la nouvelle mosquée avec le fonds disponible, soit 6,5 millions de F CFA dans le compte BDM. Les travaux proprement dits ont ainsi débuté le 6 mars 2017, avec les 6,5 millions de F CFA, comme indiqué ci-dessus, a noté M. Koné.

Après 17 mois de travail sur le chantier, le nouvel édifice religieux (R+1) est fini pour un coût total estimé à 150 millions de F CFA, entièrement financé sur fonds propres des fidèles musulmans de Kati. « C’est un bel édifice qui témoigne de la qualité du travail et de l’engagement des fidèles pour se doter, par leurs propres moyens, d’un espace de prière à hauteur de souhait », a salué le chef de cabinet du ministre des Affaires religieuses et du Culte.

Cependant, « le soutien et l’accompagnement des plus hautes autorités de notre pays ne feront jamais défaut aux fidèles religieux pour aider à la culture de la paix, à la cohésion sociale, à la tolérance et au respect de la différence », a soutenu M. Diakité, avant de rappeler les axes prioritaires de la Politique nationale de lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent, dont le 4 P de la Stratégie mondiale de lutte contre le terrorisme des Nations unies et 1 Stratégie nationale : prévenir ; protéger ; poursuivre ; répondre ; cohésion sociale (spécificité malienne).

« La mosquée est la maison de Dieu. A ce titre, sa fréquentation assidue contribue à raffermir sa foi, dont la pratique se nourrit des valeurs cardinales que sont l’amour de son prochain, la solidarité, le respect, la cohésion sociale, la justice et la probité », a prêché, dans son sermon inaugural, l’imam Amadou Traoré.

« Les compétitions électorales pointent à l’horizon. Personne ne doit jouer à l’oiseau de mauvais augure pour le Mali, en souhaitant une quelconque crise électorale ou post-électorale dans notre pays. Au contraire, nous devons œuvrer, chacun en ce qui nous concerne, pour des élections apaisées et conviviales dans notre pays », a invité l’imam Traoré, en pointant du doigt l’élection présidentielle du 29 juillet 2018.

Source : CCOM/Marc  

Le Focus du 15 mai 2018 

 

No comments

Laisser un commentaire

evenements

mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031