Menu

INTERCONNEXION ELECTRIQUE COTE D’IVOIRE-MALI : Un jalon de l’intégration et du développement durable posé

Partger cet article

L’inauguration de l’interconnexion électrique Côte d’Ivoire-Mali, couplée au lancement des travaux de construction de la ligne 225 kV Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako, permettra de servir directement 92 villages et agglomérations le long de la RN7 reliant Bamako et Sikasso en passant par la région de Koulikoro et faire de l’électricité un facteur d’intégration et de développement durable.

 

 

Les Premiers ministres burkinabé, ivoirien et malien ont profité de leur séjour dans la Cité du Kénédougou pour inaugurer officiellement l’interconnexion électrique Côte d’Ivoire-Mali. Ils ont également lancé les travaux de construction de la ligne 225 kV Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako. C’était le lundi dernier à Sikasso en présence du ministre de l’Energie et de l’Eau du Mali, Malik Alhousseini.

Le projet interconnexion des réseaux électriques du Mali et de la Côte d’Ivoire et la réalisation des travaux de la liaison 225 kV Sikasso-Bougouni-Sanankoroba-Bamako s’inscrivent dans le sous-programme interzone de transport d’énergie (Burkina et Mali via Ghana.

Le projet a permis de réaliser les ouvrages suivants à travers OMVS via Mali, et CSLG (Côte- d’Ivoire-Sierra-Leone-Liberia-Guinée) via Côte d’Ivoire initié par le WAPP : une ligne de haute tension (225 kV) de Ferkessédougou (Côte d’Ivoire) à Ségou en passant par Sikasso et Koutiala (au Mali) de 524 km comme suit : tronçon Ferkessédougou-Zégoua (Côte d’Ivoire) : 137 km, tronçon Zégoua-Sikasso : 100 km, tronçon Sikasso-Koutiala : 137 km, tronçon Koutiala-Ségou : 150 km.

A cela s’ajoutent l’extension des postes de Ségou et de Ferkessédougou et la construction de deux nouveaux postes 225/33/15 kV à Sikasso et Koutiala. Le coût du projet est estimé à 179,7 millions de dollars US, soit 80 866 millions de F CFA.

Quant aux travaux de la ligne haute tension double terne (225 kV) qui reliera Sikasso à Bamako en passant par Bougouni, Sanankoroba et Dialakorobougou de 393 km, elle porte sur : tronçon Sikasso-Bougouni : 199 km ; Bougouni-Sanankoroba : 124 km ; Sanankoroba- Kodialani : 35 km et Sanankoroba-Dialakorobougou : 35 km.

De nouveaux postes 225/33/15/kV à Bougouni, Sanankoroba et Dialakorobougou vont être réalisés de même que l’extension des postes 225 kV de Sikasso et Kodialani à Bamako et le raccordement des localités de Dialakorobougou, Sanankoroba, Bougouni, Zantiébougou, Koumantou, Kolondiéba, Sido et Kéléya.

Pour le ministre de l’Energie et de l’Eau, Malick Alhousseini, la Zone d’influence directe du projet (ZIDP) est constituée de 92 villages et agglomérations directement situés de part et d’autre de l’axe du corridor, le long de la route RN7 reliant Bamako et Sikasso en passant par la région de Koulikoro.

Parmi ces villages, 62 se situent dans la région de Sikasso, tandis que les 30 autres sont de la région de Koulikoro. La ZIDP couvre 3 cercles de la région de Sikasso : Sikasso (10 communes), Kolondiéba (1 commune), Bougouni (6 communes) et le cercle de Kati (5 communes) dans la région de Koulikoro.

Le coût du projet est 161 406 333 USD, soit environ 80 703 millions de F CFA. Participent au financement : Eximbank de la République de l’Inde, BIDC et l’Etat du Mali. Sa capacité de transit d’énergie de la ligne est évaluée à 400 MW.

Y.Doumbia 

L’Indicateur du  renouveau du 18 mai 2018 

No comments

Laisser un commentaire

evenements

mai 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031