Le Mali célèbre aujourd’hui la Journée internationale du migrant (JIM) proclamée en l’an 2000 par l’ONU. Un anniversaire d’autant plus important qu’il intervient quelques jours après l’adoption du Pacte mondial sur les migrations par plus de 150 pays, dont le Mali. Pour le ministère des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine (MMEIA), cette journée est donc une occasion pour intensifier les activités d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière, mais aussi sur le Pacte de Marrakech.

Le ton de la Journée sera donné ce matin à Sikasso par le ministre des MMEIA, Yaya Sangaré. Cette année, le gouvernement malien, à travers ce département, compte mener des actions nécessaires au renforcement du plaidoyer pour une migration plus humaine dans un esprit de solidarité et de tolérance, comme ambitionne le thème retenu pour cette édition par les Nations Unies : «Migration avec dignité».

Il s’agit surtout d’intensification les activités d’information et de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulières et la diffusion de bonnes expériences en matière de migration.

Ainsi, sur toute l’étendue du territoire national, il y aura la diffusion d’informations pertinentes sur les réalités actuelles de la migration en vue de mieux sensibiliser les migrants et les candidats potentiels à la migration irrégulière, des conférences débats relatives à la situation des Maliens de l’Extérieur notamment leur protection et sécurisation, leur contribution au développement de notre pays et les réponses de l’État et ses partenaires face aux enjeux migratoires actuels.

Le menu sera aussi garnit par des échanges sur la libre circulation des personnes et des biens dans l’espace Cedeao et des communications sur le Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières et ses enjeux pour le Mali, etc.

Dans un communiqué du MMEIA, les autorités annoncent deux autres évènements majeurs. Il s’agit de l’installation de l’Unité régionale du « Projet de sensibilisation sur les risques et dangers de la migration irrégulière et la promotion de la libre circulation des personnes et des bien dans l’espace Cedeao » et l’inauguration de l’Antenne d’assistance, d’information et d’orientation de la Délégation Générale des Maliens de l’Extérieur à Zégoua.

Le 18 décembre a été proclamée en l’an 2000 par l’ONU en commémoration de l’adoption de la Convention internationale sur la protection des droits de tous  les travailleurs migrants  et des membres de leur famille.

Sory I. Konaté (envoyé spécial à Sikasso)

30minutes.net

18 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît