Depuis le jeudi 29 août, la Fédération malienne de football (Femafoot) a un nouveau Comité Exécutif normal présidé par l’inspecteur des finances Mamoutou Touré (62 ans) affectueusement appelé Bavieux où Souraka par d’autres. Il a été élu avec 32 voix contre 30 pour son challenger principal, Salaha Baby. Quant au 3e candidat, Alassane Souleymane, il n’a pas eu de voix sur les 62 possibles. En attendant la passation de service entre le nouveau président et la présidente du Comité de normalisation, Mme Dao Fatoumata Guindo,  installée par la Fifa le 10 janvier 2018 pour organiser l’élection, on vous dresse le portrait de celui qui préside désormais les destinées du football national. 

Président de la Femafoot pour un mandant de 4 ans renouvelable, l’inspecteur des finances Mamoutou Touré affectueusement appelé Bavieux où Souraka par d’autres, est un vieux routier de la boîte. Pour preuve, avant son élection à la tête de la Femafoot, il avait précédemment occupé le poste de premier vice-président lorsque l’Inspecteur général de police, Boubacar Baba Diarra était président (2013-2017). Diplômé d’un master en audit et contrôle de gestion et d’une licence en sociologie à l’université de Berlin, Bavieux est actuellement directeur des services administratif et financier de l’Assemblée nationale du Mali. Passionné du sport en général et du football en particulier, il œuvre dans le domaine depuis plus de 30 ans. Il est également le premier vice-président de l’AS Réal de Bamako, l’un des clubs d’Indépendance du pays. 

Après son arrivée en 1994 en tant que membre élu du Comité exécutif de la Femafoot, Bavieux Touré a occupé par la suite plusieurs postes dans les différents bureaux qui se sont succédé. Il a été président de la commission du football féminin, celui de la commission des programmes, de la commission technique, de la commission des jeunes, de la commission Centrale du football professionnel et premier vice-président de la Femafoot. Bavieux a été également commissaire de match et membre de la Commission marketing et TV de la Confédération africaine de football (Caf). Des témoignages de ses amis et collaborateurs de services, Mamoutou Touré « Bavieux » est un homme humble, sociable, rassembleur affable et ouvert. 

Bavieux Touré a également un carnet d’adresses très étoffé sur le plan national et international. Au Mali, il maîtrise la gestion du denier public et a de très bonnes relations avec les hautes autorités politiques et sportives. Sur le plan international, Bavieux a des liens très intimes avec la majorité des présidents des fédérations africaines et il a de multiples entrées au niveau de la Fifa, de la Caf et de l’Ufoa. 

Avec toutes ces qualités et son expérience dans le domaine, l’on peut espérer un lendemain encore meilleur pour le football malien sous son leadership. 

Alassane Cissouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît