Le Ministre malien de la Solidarité et de l’Action humanitaire, Hamadoun Konaté a procédé ce jeudi au lancement du rapport national sur le développement humain 2018 dont le thème est : « partenariat public-privé et développement humain durable au Mali« .

C’était en présence de la directrice de cabinet du Premier ministre, Zamilatou Cissé et du représentant résident par intérim du Programme des Nations Unies pour le développement – PNUD au Mali, Aboubacar Koulibaly.

« Instrument de sensibilisation et de plaidoyer en faveur du grand public, des autorités politiques nationales, régionales et locales, des partenaires techniques et financiers, de la société civile, des universités, du secteur privé et des médias, il est régulièrement produit par mon département à travers l’Observatoire du Développement Humain Durable et de la Lutte contre la Pauvreté (ODHD/LCP) et constitue un outil fondamental de dialogue de politiques et de mobilisation de ressources. Ce rapport est un outil fondamental de dialogue politique, de décision, d’analyse et de justification de la mobilisation de ressources en vue du développement. Pour son élaboration, le Gouvernement du Mali a bénéficié du soutien du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) et c’est le lieu d’exprimer notre gratitude pour tous les efforts qu’il déploie en termes d’appui aux politiques et stratégies de développement du Mali »,  a déclaré le ministre Hamadoun Konaté.

Le représentant résident du PNUD par intérim au Mali a quant à lui réitéré l’engagement du PNUD à soutenir la production du rapport et les efforts de développement du Mali d’une façon générale. « Nous devons poursuivre et amplifier nos efforts pour que la croissance économique soutenue de plus de 5% que connait le Mali soit plus inclusive et diversifiée dans ses sources, et permette d’éradiquer la pauvreté et les inégalités… ».

Le rapport 2018 a fait une analyse des liens entre le développement des initiatives PPP, les composantes du développement durable et la réduction de la pauvreté. Elle engage la réflexion sur la problématique du financement du développement, la situation des Partenariats publics privés (PPP) au Mali et le rôle que ceux-ci peuvent jouer dans le renforcement de l’accès des populations aux infrastructures économiques et sociales. Le rapport adresse également les insuffisances du dispositif institutionnel et fait des propositions visant à améliorer les effets économiques et sociaux des partenariats publics et privés. En 1990, le PNUD publiait le premier rapport sur le développement humain. Depuis, il a réalisé plus de 800 RDH mondiaux, régionaux, nationaux et infranationaux. Il a également organisé des centaines d’ateliers, de congrès et d’autres activités de diffusion pour favoriser le développement humain. Grâce à ces activités, la pensée analytique sur le développement humain a pu se déployer au-delà de la seule croissance économique, et placer l’individu et le bien-être humain au cœur des politiques et des stratégies de développement.

Adam Maïga

Communications Analyste

Programme des Nations Unies pour le développement

L’Indicateur du renouveau du 19 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît