C’est à l’issue d’un Conseil supérieur de défense tenu le mardi 17 mars, qu’une série de mesures ont été prises pour faire face au Covid-19.

« Mieux vaut prévenir que guéri ». Les autorités maliennes ont pris les devants dans la lutte contre le Covid-19. Bien vrai qu’aucun cas de Covid-19 n’est registré à la date du 18 mars 2020 au Mali, le gouvernement a réuni un « Conseil supérieur de défense » qui a pris des décisions courageuses, dans la mesure où « aucun pays n’est à l’abri de la contagion surtout que 6 des 7 pays frontaliers de notre pays ont enregistré au moins un cas de Covid-19 ».

Parmi la batterie de mesures préventives : la suspension des vols commerciaux en provenance des pays touchés excepté les cargos, la fermeture de toutes les écoles publiques privées et confessionnelles, y compris les medersas pour une durée de trois semaines.

Le rassemblement de plus de 50 personnes est interdit sur le territoire national et la fermeture jusqu’à nouvel ordre des boites de nuit et bars dancing.

Un budget de guerre de 6,3 milliards de F CFA a été débloqué pour faire face à la situation.

Ces mesures préventives prises par l’Etat sont identiques à celles prises par plusieurs pays africains touchés et non touchés par le Coronavirus.

Ousmane M. Traoré

(stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît