Le samedi 26 juin, à la Bourse de travail, l’Association Gouvernance autrement (GA) a procédé au lancement officiel de ses activités. Un mouvement indépendant qui se veut être un facteur de promotion et de consolidation de la bonne gouvernance au Mali.

Fatigués de la mauvaise gestion et de la mauvaise gouvernance au Mali, des jeunes maliens de tout bord et de tous horizons socioprofessionnels se sont réunis pour donner vie à une association de dénonciation et de surveillance de la gouvernance au Mali pour un changement durable dans la gestion.

L’Association la Gouvernance Autrement, selon ses membres, contribuera à redresser la gouvernance et à relever le Mali. Mamadou Klypsy Gambi, président de la GA, fait savoir que cela n’est possible que si chaque fille et fils du pays se donne la main et prenne le courage de dénoncer les maux de la société.

Selon lui, chaque organisation a son groupe de syndicat et la GA est maintenant le syndicat du peuple, par le peuple et pour le peuple. « Il est temps de dire non aux coupures incessantes d’eau et d’électricité, non aux mauvais systèmes éducatifs, non aux mauvais états des routes et il est temps que les gens qui sont payés par nos taxes et impôts assument la raison pour laquelle ils sont devant nous et qu’ils construisent le Mali », explique le président.

La Gouvernance Autrement est une association ouverte à tous les Maliens et à toutes les classes sociales. Elle a pour objectif principal de dénoncer la mauvaise gouvernance afin de pousser les dirigeants à mieux gérer le pays. Elle a un bureau composé de 19 membres, en plus des 19 membres du bureau, la GA est divisée en différentes commissions pour pouvoir impliquer tous ses membres dans la gestion et la lutte de l’association. Ces commissions sont chargées chacun de la supervision d’un secteur de la gouvernance.

Hamady Sow

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît