Le ministre des Maliens de l’Extérieur Amadou Koïta a organisé une conférence de presse jeudi pour faire les points sur les situations de nos compatriotes rentrés au pays.

A l’entame de la conférence de presse, le ministre a apporté des précisions sur des rumeurs circulant que chaque immigrant, une fois rapatrié au Mali, perçoit 2 millions de F CFA. « C’est plutôt des projets d’opportunités. Nous avons des structures, mais aussi des projets et des initiatives pour accompagner toute la jeunesse malienne dans son ensemble et également ceux qui ont été rapatriés », explique le ministre.

Le Mali est un pays de départ et les migrants contribuent au développement local grâce à leur apport. Le ministre Koïta a exhorté les migrants où qu’ils soient, de rester attacher à leur pays, tout en participant à l’édifice nationale.

Lors de cette conférence, le ministre a tiré la sonnette d’alarme sur les dangers de l’immigration illégale. Il a aussi attiré l’attention des jeunes migrants qui, souvent pour des contraintes décident « d’emprunter cette route, qui mène à la détresse, et souvent même à la mort ».

L’un des slogans du Mali concernant l’immigration c’est de promouvoir une migration régulière et légale et qui constitue un défi pour l’Etat malien.

Le département des Maliens de l’Extérieur selon son locateur, entend organiser avec l’Union européenne une campagne de sensibilisation, d’information, de communication autour des questions migratoires dans les prochains jours.

Sylvie Coulibaly

Balkissa Cissé

(stagiaires)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît