Du 1er septembre au 17 Novembre s’est tenu, à Ouagadougou, au Burkina Faso, le Festival de Pocket Film Citoyen(FESPOCIT) . L’originalité de cet événement est de transformer le jeune public en acteur et observateur de sa propre vie à travers la réalisation par téléphone des films de poche d’une durée maximale de 5mn.

La phase de conception des vidéos, qui est l’une des activités phares du festival, s’est déroulé 1er août au 14 novembre pour laisser place au forum national des Jeunes. Rendez-vous très attendu, ce forum a mobilisé les acteurs religieux et les professionnels des questions sécuritaires dans la capitale burkinabè.

L’actualité du sahel au cœur des débats.

Durant deux jours, les festivaliers venus du Mali, du Niger et du Burkina Faso se sont penchés sur le thème : Coexistence pacifique. L’occasion toute trouvée pour ces jeunes réalisateurs de présenter aux participants leurs vidéos de courte durée , réalisées sur le thème en fonction de leur compréhension.

Les meilleurs films primés, le Mali sur le podium.

Pour cette deuxième édition du FESPOCIT, le malien Toumany Keita rentre au pays avec le deuxième prix.  « Je voulais impacter positivement les consciences collectives malgré les conjonctures sécuritaires dans mon Pays», a déclaré le jeune réalisateur en herbe

Réalisée sur la paix au Mali, la vidéo du jeune Keita est un appel à l’adresse des forces de défense et de sécurité visant à éviter l’amalgame pour dissocier les civils des terroristes.

 Ce film encourage les acteurs de la crise malienne et même africaine à plus de dialogue.

Après la réalisation de cette œuvre artistiquement riche qui lui a valu la reconnaissance du public et du jury au FESPOCIT, Toumany Keita,  33 ans,  espère devenir  un réalisateur professionnel. Pour cela,  le lot de matériels qui lui a été remis sera d’un apport conséquent. Il s’agit d’ordinateurs, de caméra avec les accessoires.

En attendant de voir le rêve de Toumany se réaliser, le Festival de Pocket Film Citoyen(FESPOCIT), financé par l’ambassade des États-Unis d’Amérique au Burkina Faso, se veut d’être une vitrine pour les jeunes en quête des initiatives ludiques et didactiques allant dans le sens de la paix et de la réconciliation.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît