Après une tentative de fraude déjouée par les partisans du parti Yelema au second tour des législatives en Commune IV contre la liste UDD-PSDA, le présumé auteur de la fraude a été relâché par la police du 5e arrondissement. Les dénonciateurs qui sont des partisans de candidats Moussa Mara et Assane Sidibé ont été mis sous mandat de dépôt.

Lors du second tour de la course à la députation, des jeunes partisans du parti Yelema de la Commune IV ont mis en place une brigade de surveillance, pour empêcher toute tentative de fraude. Au cours de cette surveillance, un partisan du candidat Hamady Sangaré dit Zé a été aperçu en train d’acheter des cartes d’électeur. Très vite, les surveillants ont informé les agents de la garde nationale qui étaient sur place. Ils ont reçu comme consigne de la part des gardes d’amener le jeune homme au commissariat de police le plus proche. Après avoir conduit le tricheur avec des preuves au commissariat du 5e arrondissement, au lieu que le tricheur soit arrêté, c’est ceux qui l’ont amené au Commissariat qui ont été mis en garde-à-vue et le tricheur libéré.

Après cette scène, quelques jeunes de cette brigade de surveillance ont été mis sous mandat de dépôt par le tribunal de première instance de  la Commune IV. Deux des jeunes ont été placés sous mandat de dépôt et conduits directement à  la Maison Centrale d’Arrêt de Bamako sans être entendus.

Un témoin affirme que parmi les deux jeunes interpelés, l’un a passé toute la journée du 19 avril au QG du parti. Selon le même témoin, il ne pouvait être en aucun cas être impliqué dans cette affaire.

Hamady Sow  

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît