Lors de l’ouverture de l’atelier du cadre multi-acteurs de la chaine de lutte contre la corruption et la délinquance financière, le ministre a tenu un discours d’interpellation à tous les niveaux, les religieux, les familles, les enseignants entre autres. Pour Me Coulibaly, en plus des efforts de la Justice dans cette lutte, il faut l’implication de toutes et de tous.

Tout d’abord, dans un ton humoristique, le puissant ministre anti-corruption a fait appel à une vraie équipe pour vaincre ce fléau au Mali. Il a fait allusion à une équipe de football, où lui en tant que ministre Garde des sceaux, joue le rôle du gardien de but, les magistrats des parquets des pôles économiques, des avant-centres, les organes de contrôles financiers et citoyens feront des  latéraux et des attaques.

Après cette petite démonstration qui a donné le sourire à toute la salle, le ministre a interpelé les hommes religieux. « J’interpelle les religieux à prêcher la lutte contre la corruption. Je les interpelle à dire aux gens que l’argent de la corruption n’est pas « Halal« . Il faut le dire dans les familles, il faut que les mères et les sœurs s’impliquent. L’on ne doit pas se marier avec l’argent de la corruption, nous ne devons pas entretenir nos enfants avec cet argent« , a-t-conseillé. Il a aussi interpelé les écoles institutionnelles, celles de la vie et les enseignants à sensibiliser  à la lutte contre la corruption.

Le ministre de la Justice a aussi dénoncé que la corruption a atteint l’ensemble des couches sociales. A ses dires tant que l’argent servira à élire les gens au Mali, il sera difficile de mettre fin à la corruption. « Ayons cette volonté de lutter sans concession aucune contre cette corruption« , a conclu Me Coulibaly.

Koureichy Cissé 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît