A l’Institut français du Mali, le samedi 20 mars 2021 à la clôture du Fish, une trentaine de slameuses ont presté pour dénoncer plusieurs formes de violence basée sur le genre. Tout le programme était autour du thème « Femme sa muse », conçu par le Club Slam de la maison Agoratoire.

Le lendemain du concert masculin tenu au Blomba, toutes les slameuses participant à ce festival ont animé cette soirée qui a marqué la fin de ce festival. En plus de la slameuse Katoucha, il y avait le Club Agoratoire, l’humoriste Astou, Fanka Slam, Lydia Officielle, le groupe Maralinké et l’invitée spéciale du Burkina Adji Kabre dite Ôtemptic.

Pour débuter le concert, Katoucha a rendu hommage à la femme en dédiant son Slam à toutes les femmes du monde sans distinction. Dans son Slam, elle a chanté la valeur de la femme dans la société. Elle a mis les femmes vivantes ou non avec handicap sur un pied d’égalité. Selon elle : « Nous ne sommes pas incapables mais, handicapables. Je lance cet appel à réduire le silence pour donner la chance à chaque vie ».

Après la doyenne Katoucha, le club Agoratoire sur chaine composé de 8 jeunes filles dont la championne de 2020 Soukouna et celle de 2021 Abi Sy. En une quarantaine de minutes elles ont pointé du doigt les travaux domestiques (la lessive, la cuisine et autres), la violence, le mariage précoce, la grossesse non désirée ou prématurée comme causes principales de la déscolarisation des femmes. Quant à Astou, elle a fait découvrir au public, les 4 choses inévitables dans la vie des femmes qui sont : les perruques, les talons, le maquillage et la camera de téléphone.

A leur tour Fanka Slam, Lydia Officielle et groupe Maralinké appellent les jeunes à la persévérance, la prudence, la ténacité et la patience pour ne jamais regretter, car la vie est éphémère. La Burkinabé, en plus de son hommage rendu à la femme, Ôtemptic a chanté son découragement en amour défaillant, les pertes de temps inutiles sur les réseaux sociaux et a accusé les hommes pour leurs fausses promesses envers les femmes. Au cours de son show, elle a harmonieusement incité les Africains à prendre soin du continent, son honneur et ses grandes richesses.

Enfin le club Agoratoire a bouclé Fish 2021 en prestant sur les tueries, les pertes ou abandons de proches chers, suicides et les retrouvailles de la guerre. Elles ont chacune reçu un certificat de participation de la part du directeur.

Hamadoun Touré

(Stagiaire)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît