Dans sa politique de poursuivre la sécurisation du territoire malien, le gouvernement de transition a fait appel à la Société Militaire Privée (SMP) Wagner et sur le terrain cette coopération porte déjà ses fruits.

Les éléments confirmant le déploiement de ces derniers se précisent de jour en jour. Dans une interview accordée le 21 janvier dernier au média Voice of America (VOA) le général Stephen Townsend, responsable du Commandement américain pour l’Afrique (Africom) affirme que « Wagner est au Mali. Ils sont là, et nous pensons qu’ils sont au nombre de plusieurs centaines maintenant. ».

De son côté, le média « Challenges » révélait dans un article paru ce 24 janvier des images satellites  montrant l’avancée rapide de la construction d’une base de Wagner près de l’aéroport de Bamako en plus d’une installation déjà remarquée à Sofar, dans le centre. En faisant appel à Wagner, le gouvernement de la transition affirme avant tout la souveraineté de l’État malien et met la question sécuritaire au cœur de ses préoccupations. Cette posture que prend le gouvernement explique parfaitement le soutien infaillible que lui porte une grande partie de la population.

pub

De bons résultats déjà visibles

À peine arrivés au Mali, les russes de Wagner se sont rapidement mis au service du gouvernement de la transition et des Forces Armées Maliennes (FAMa) et brillent par leur efficacité. Accompagnant les FAMa au combat, ils prennent part à l’opération «  KELETIGUI » qui se déroule dans le sud et le centre du pays.  Grâce à cette étroite collaboration, entre le 10 et le 16 janvier dernier, deux bases logistiques terroristes ont été détruites. De plus, un grand nombre de chefs terroristes a été tué, dont Ousmae Sidibé. De nombreuses saisies de matériels utilisés par les terroristes ont été réalisées (motos, pickups, armes, téléphones… etc).

Aussi, preuve de la réussite de cette collaboration, en accompagnant les FAMa dans le centre du pays, ils ont héroïquement fait face aux terroristes du JNIM qui avaient posé un Engin Explosif Improvisé (EEI) sur la route entre Bandiagara et Bankass vers Mandoli. Comme le révèlent certains journalistes, la riposte des FAMa et des russes de Wagner a fait plusieurs morts côté djihadistes et au moins un mort (vidéo à l’appui) et deux blessés côté russe. Le blessé a par la suite été transporté à Sévaré puis Ansongo avant d’être transféré à l’hôpital Gabriel Touré de Bamako.  

Déploiement de Wagner à la frontière guinéenne ?

Les liens entre le Mali et la Guinée se sont beaucoup rapprochés au cours des dernières semaines. Ainsi, la Guinée a été le premier pays du continent à soutenir le Mali lorsque la CEDEAO lui a imposé des sanctions, en gardant ses frontières ouvertes. Dans l’optique de renforcer davantage ces liens fraternels entre les deux pays, une visite de travail a été effectuée en Guinée par une délégation malienne conduite par Monsieur Abdoulay Diop, Ministre des affaires étrangères et de la coopération internationale.

Ce soutien est également important pour le Mali pour ravitailler la SMP russe en armement afin de mener à bien leur mission. Ainsi, selon une source au sein de l’armée, une livraison de matériels militaires destinés à la SMP Wagner devrait arriver dans les jours à venir afin de leur permettre de mieux appuyer les FAMa dans la sécurisation du territoire.

Au vu de tous ces éléments, un déploiement des russes à la frontière guinéenne est probable. Celui-ci serait très bénéfique pour le Mali. En effet, la sécurisation du site minier de Kéniéba, en cours de reconstruction, est primordiale pour assurer l’exploitation de l’or. Ce site, qui pourrait être ciblé par les terroristes, est devenu vital compte tenu des conséquences économiques résultant des sanctions de la CEDEAO et de l’UEMOA. En le faisant protéger par les russes, c’est une partie de l’avenir économique du Mali que le gouvernement protège. Il serait également bénéfique pour la Guinée, qui entretient de longue date d’excellentes relations avec la Russie, de bénéficier de l’expertise des instructeurs russes.

Enfin, en faisant appel à une société militaire privée, le gouvernement de transition a choisi la souveraineté, la liberté et la sécurité de son peuple par-dessus tout le reste. Sur le terrain, les résultats commencent à se voir.

Siaka Sidibé

TW: @SidibSiaka17

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît