Le 33ème sommet de l’Union africaine s’est récemment tenu dans la capitale éthiopienne en présence de plusieurs dirigeants autour  du thème « Faire taire les armes ».  Un sujet d’actualité qui a permis aux Chefs de l’Etat de réaffirmer leur engagement  à mettre fin aux conflits qui déchirent le continent.  Le président guinéen Alpha Condé, accompagné de son conseiller spécial Mohamed Kagnassy,  y a pris part.

Il a été question de solidarité africaine et une réponse globale à des défis sécuritaires auxquels les pays ne peuvent plus faire face seuls. Les pays du Sahel ont réaffirmé leur engagement en faveur d’une force conjointe pour lutter contre le terrorisme qui sévit dans la région.

Sur la question libyenne, l’organisation panafricaine a annoncé une coopération resserrée avec les Nations unies. Les deux institutions souhaitent conduire ensemble la mission d’observation de cessez-le feu, une fois celui-ci établi.

La mise en œuvre  de la réforme institutionnelle de l’Union africaine et la Zleca, la zone de libre-échange africaine ont été au cœur des questions abordées par les dirigeants.

Mohamed Kagnassy a pris part à plusieurs réunions sur  la sécurité et  le développement.  Il a salué le thème de ce sommet au motif « qu’en faisant taire les armes, l’on créé par la même occasion les conditions propices pour le développement de l’Afrique ».

Il dit fonder un réel espoir  sur ce sommet  qui s’est attaqué à la question des conflits qui minent l’Afrique. « C’est un sommet générateur d’espoir pour le futur de l’Afrique » a-t-il laissé entendre. H.C

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît