La lutte contre la corruption prend une certaine ampleur au Mali. Des arrestations et plusieurs interpellations ont eu lieu. D’autres dossiers sont envisagés d’être ouverts dans les jours à venir. En réponse à l’appel à témoin lancé par le procureur du Pôle économique et financier, Moussa O. Touré, président l’Association malienne de lutte contre la corruption et la délinquance financière (AMLCDF), a affirmé avoir déposé des documents.

Mali Tribune: Présentez-vous à nos lecteurs ?

M.O.T: Je suis Moussa Ousmane Touré connu sous le sobriquet de Khadafi Nelson et je suis le président de l’AMLCDF. Notre organisation a été créée en mai 2015 avec comme objectifs de contribuer à lutter contre la corruption et infractions connexes sous toutes leurs formes.

Mali Tribune: Que pensez-vous des actions de justice ouvertes récemment par le Procureur du Pôle économique?

M.O.T: Je n’ai pas d’opinion particulière sur l’interpellation et l’incarcération du président de l’Assemblée permanente des chambres d’agriculture (Apcam) à qui vous faites allusion dans l’affaire des ristournes de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton notamment Bakary Togola, ordonnées après l’enquête préliminaire par le nouveau procureur anti-corruption et le juge d’instruction saisi aux fins de mener l’enquête préparatoire sur l’affaire.

Mali Tribune: Le procureur a fait un appel à témoin sur toutes les affaires de corruption dont les preuves existent même sous anonymat, comptez-vous y répondre par des actes?

M.O.T: Bien sûr que Oui ! Nous avons, par une requête déposée et enregistrée le 2 septembre dernier sous le numéro 3117, saisi le procureur en charge du pôle économique et financier de Bamako aux fins d’investigations sur les faits ci-après : en juin 2015, le Mali a signé un contrat de 88,7 milliards de dollars américains, soit environ 51,682 milliards de F CFA pour l’acquisition de 6 avions de guerre « Super Tucano » sur lesquels 4 ont été livrés. Un premier hélicoptère Puma d’occasion, payé à près de 3,5 milliards de F CFA est cloué au sol malgré l’achat de pièces de rechange à hauteur de 3 milliards de F CFA. Un second hélicoptère Puma, acheté à 3,9 milliards de F CFA auprès d’Airbus sur la base d’un contrat illisible est également cloué au sol. Que par la suite nous avons le 17 septembre, conformément à l’appel à témoin, mis  à sa disposition tous les documents relatifs à l’affaire dite « des avions cloués au sol » dont nous disposons. J’en profite pour inviter toutes personnes dépositaires d’informations et/ou de documents sur ladite affaire d’emboîter notre pas.

Mali Tribune: Pouvons-nous savoir sur quel dossier allez-vous attirer l’intention du Pôle anti-corruption?

M.O.T: Les dossiers sur lesquels nous voulons vraiment attirer l’attention du pôle anti-corruption sont ceux relatifs aux soupçons de corruption dans les récents concours à l’Ena et à la protection civile. On l’a saisi mais jusque-là aucune suite ne nous a été donnée.

Propos recueillis par

Koureichy Cissé

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît