Pour bien informer et sensibiliser l’opinion nationale à travers les médias sur les élections et la bonne gouvernance, des journalistes maliens, soutenus par le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation (MATD) et la Minusma, ont créé le Club Médias-élections. Le regroupement est présidé par l’expérimenté journaliste et communicateur, Tiona Mathieu Koné.

Le Club a été créé à l’issue d’un atelier de deux jours tenue les 3 et 4 juillet 2019 à Bamako. Organisé par le MATD en partenariat avec la Division des affaires électorales de la Minusma, l’atelier a été présidé par le Chef de cabinet du MATD, Haminy Belco Maïga. A l’ouverture, M. Maïga a estimé que cet atelier constitue pour le département : « une opportunité pour informer et sensibiliser l’opinion nationale à travers les médias sur les enjeux et l’importance des réformes politiques et institutionnelles en cours au Mali ».

Pour lui, lorsque les conditions d’organisation sont pleinement réunies, en termes de libre participation et d’égalité des chances et de transparence dans le déroulement du processus électoral, la presse se doit de relayer les faits dans un souci d’apaisement et de sauvegarde de la cohésion sociale.

Le directeur des affaires électorales de la Minusma, Kacou Assoukpe, a réitéré la disponibilité de la mission dans l’accompagnement du gouvernement du Mali, sous forme d’appui technique et financier, comme ce fut le cas, notamment, lors de la dernière élection présidentielle. En plus, la division électorale de la Minusma a appuyé le MATD à travers la mise en place d’un Centre d’information électorale animé par la commission communication des élections de 2018.

M. Assoukpe conçoit le Club, présidé par Tiona Mathieu Koné, comme un outil qui contribuera à renforcer les capacités des journalistes dans la collecte, le traitement et la diffusion de la vraie information électorale, pour éviter les fausses nouvelles, susceptibles de créer la suspicion autour des consultations électorales et de susciter des troubles.

L’atelier a été l’occasion pour des experts d’échanger avec les journalistes sur plusieurs thèmes comme : « Règles de déontologie et d’éthique : Liberté et responsabilité sociale du journaliste ».

Le Club est composé d’autres experts comme l’ancien directeur général de l’ORTM, Sidiki N’Fa Konaté, plus un représentant de la Cigma, du MATD, du ministère de la Communication, chargé des relations avec les Institutions de la République, Porte-parole du gouvernement

S.I.K.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît