Monsieur le président de la république IBK.

Monsieur le président, je viens par la présente vous faire part de mon sentiment patriotique face à la crise que traverse notre pays, le Mali. À l’entame de mes propos je tiens à préciser que je suis le président fondateur du parti ADEPM, membre de la majorité présidentielle, EPM (Ensemble pour le Mali). Monsieur le président, sans le dire, je sais que vous êtes pris en otage par la communauté internationale, cela saute à l’œil à travers le changement de langage et décisions.

Monsieur le président, vous êtes plus proche de la mort que de la vie à travers votre âge, cela est une chance.

pub

Monsieur le président vous êtes hériter de Soundiata Keita, un manssaré, un Mande Mansa, une chance historique.

Monsieur le président, vous êtes à votre dernier mandat, cela aussi est une chance.

Monsieur le président, à côté de ces chances, il y aussi la malchance.

La malchance d’être le président de la partition du Mali, La malchance d’être à l’origine d’une guerre civile, une guerre pouvant compromettre l’existence de notre pays.

La malchance d’être la cause de la recolonisation de notre pays par la France.

Monsieur le président pour garder votre chance, je vous suggère ceci :

Adressez-vous à votre nation urgemment pour annoncer :

L’organisation d’une concertation nationale inclusive touchant toutes les questions relatives à la crise.

_prendre les sanctions politiques en plus des sanctions militaires.

_mettre fin à l’accord de défense militaire entre la France et le Mali.

_Annoncer la fin de la mission de tous les officiers nommés ambassadeurs et autres à regagner les casernes avec des mesures liées à leur répartition sur toute l’étendue du territoire national.

_Faire appel à tous les porteurs d’uniformes à la retraite pouvant encore servir le pays.

_Engager nôtre armée à reconquérir notre territoire.

_ Mettre fin au processus d’application de l’accord d’Alger.

_Exiger à la communauté internationale l’occupation de Kidal par l’armée Malienne

_Annoncer la mise en place du conseil supérieur de la sécurité.

_lancer un appel à tous les maliens pour SAUVER le Mali.

_Dissoudre l’assemblée Nationale.

_Annoncer la mise en place d’un gouvernement dont le nombre ne dépasse pas Les fourchettes de 15_21 membres.

_Annoncer la réduction du budget de la présidence, primature et les autres institutions.

_Annoncer la réduction de 10% du salaire des fonctionnaires et agents d’État pour contribuer à la guerre.

_lancer un appel d’aide À la Russie en appuie à la reconquête de notre territoire.

_Mettre le secteur privé à contribution ainsi que les Maliens de l’extérieur.

Monsieur le président, ces propositions pouvant être amendées peuvent redorer le blason.
En agissant ainsi vous allez sortir la tête haute et vous inscrire à jamais dans l’histoire du Mali.
Et certainement le Mali fera un monument en votre nom.

Monsieur le président, ne doute pas vous serez accompagné par le peuple de façon indéfectible.
Monsieur le président de la république, comptant sur votre bonne compréhension vous avez mes salutations patriotiques très distinguées.

Bamako, le 28 mars 2019

Aboubacar Sidick Fomba, président du parti ADEPM

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît