Le renforcement du cadre institutionnel pour améliorer la réflexion sur le climat des affaires est parmi les leçons tirées de ce Salon de l’entreprenariat et des Petites et Moyennes entreprises (Salep), tenu du 22 au 26 juillet au CICB.

Le ministre de la Promotion de l’Investissement privé, des Petites et Moyennes entreprises et de l’Entreprenariat national, Safia Boly, a clôturé les travaux, vendredi 26 juillet dernier, du Salon de l’entreprenariat et des Petites et Moyennes entreprises (Salep). Cette première édition a mis l’accent sur la création d’entreprise et la promotion de l’esprit d’entreprenariat chez les jeunes et les femmes. A travers des villages dédiés au financement, à l’accompagnement et à l’incubation, la semaine d’échange a également présenté des dispositifs d’accompagnement disponibles pour les entrepreneurs et les porteurs de projet et d’idées.

Selon le ministre Safia Boly, le Salep a été l’occasion de débattre au sein de panels consacrés à la promotion et au développement des PME. « Les échanges ont permis, entre acteurs, d’approfondir la réflexion sur les principaux goulots étranglement à l’essor de l’entreprenariat jeune et féminin », se réjouis-t-elle. Pour elle, il s’agira désormais de stimuler la culture entrepreneuriale dans tous les domaines.

Les premières leçons retenues au sortir du salon, souligne Mme Safia Boly, demeurent encore le renforcement du cadre institutionnel pour améliorer la réflexion sur le climat des affaires, la problématique des Petites et Moyennes entreprises et l’accompagnement direct des porteurs de projets. Elle a remercié tous ceux qui se sont investis pour la réussite de cet évènement.

Sur une prévision de 1 000 visiteurs attendus, l’évènement a mobilisé plus de 2 000 visiteurs, selon le département.

Kadiatou Mouyi Doumbia

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît