La compagnie minière Altus Strategies a conclu avec Desert Gold un protocole d’accord non contraignant pour lui vendre ses projets aurifères Sebessounkoto Sud et Djelimangara, au Mali. La conclusion de la transaction est assujettie à la réussite d’une due diligence de 30 jours et d’un certain nombre d’autres conditions.

Selon les termes énoncés, si les deux parties parviennent à un accord, Altus recevra un paiement initial composé de 3 millions d’actions de Desert Gold, évaluées actuellement à 675 000 dollars canadiens, 50 000 $ en espèces, ainsi qu’une redevance de 2,5 % sur les revenus nets de fonderie des projets. En outre, la compagnie recevra deux autres paiements en actions et en espèces, lors des deux premières estimations de 500 000 onces d’or que Desert réalisera sur les projets.

Cette nouvelle transaction, proposée, intervient quelques jours seulement après l’annonce d’un protocole d’accord entre Altus et Glomin, pour une coentreprise sur les projets aurifères Lakanfla et Tabakorole, également situés au Mali.

Les deux transactions reflètent la stratégie de la compagnie qui consiste, « à faire des découvertes et à les monétiser, tout en faisant croître un portefeuille important de participations et de redevances dans des projets ».

« Parmi nos six projets au Mali, seul notre actif le plus avancé, le projet aurifère Diba, ne fait actuellement pas l’objet d’une coentreprise ou d’un protocole d’accord pour une transaction », commente, le directeur général, Steve Poulton.

Agence Ecofin

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît