Accusé d’avoir séquestré et torturé le directeur de publication de malimédias.com, Hamidou El hadji Touré dans les locaux de la Commission vérité justice et réconciliation (CVJR), le secrétaire général de la CVJR, le colonel Abdoulaye Makalou, a réfuté les accusations avant de démissionner hier de son poste.

Tout est parti d’un article publié par notre confrère sur les malversations au sein de la CVJR. Mécontent de cet article, le secrétaire général de la Commission et ses complices ont invité le directeur de publication de malimédias.com,Hamidou El hadji Touré dans les locaux de la CVJR. Un guet-apens.

Selon la version de notre confrère, une fois sur les lieux, il a été séquestré, torturé et menacé de mort par le secrétaire général de la CVJR, le colonel Abdoulaye Macalou. Face à la mobilisation de la presse et surtout le président de la Maison de la presse, Dramane Aliou Koné, le colonel a démissionné de son poste du secrétaire général, hier.

Mais dans sa lettre de démission, il nie les faits et avance une cabale contre sa personne : « J’ai l’honneur de vous présenter ma lettre de démission du poste de secrétaire général de la Commission vérité,justice et réconciliation à compter de ce jour, lundi 3 décembre 2018. En effet, face à une campagne d’intoxication médiatique mensongère, d’atteinte à mon honneur, à celle de ma famille et de ricocher sur l’une des rares structures de mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation issu du Processus d’Alger dont les résultats sont visibles et remarquables sur le terrain, par des individus dont j’ignore les véritables raisons car n’ayant jamais pris le soin de me rapprocher, pour vérifier la véracité des faits rapportés par un pseudo-journaliste… »

En attendant l’éclaircissement des choses, l’affaire est entre les mains des gendarmes du camp I.

Y. Doumbia

L’Inducteur du renouveau du 04 décembre 2018

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît