Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Arouna Modibo Touré, a lancé dimanche 24 novembre 2019, les assises nationales de la jeunesse et de l’emploi au CICB. Le thème retenu pour cette édition est : « La problématique actualisée de la jeunesse vue par les jeunes, une priorité nationale de développement« .

Ces assises ont lieu la veille du congrès statutaire du Conseil national de la jeunesse (CNJ-Mali), prévu les 27 et 28 novembre 2019 à Koutiala. Selon le ministre Arouna M. Touré, la réussite de ce congrès est un défi de taille pour la jeunesse du Mali. Il a exhorté les jeunes à relever ce défi avec honneur et dignité car, dit-il, il y va de l’unité, de la paix et de la cohésion sociale.

Les concertations régionales de la jeunesse et de l’emploi, lancées le 4 juillet 2019 à Mopti par le Premier ministre, ont permis de faire le diagnostic à la base de l’ensemble des questions relatives à la promotion de la jeunesse, d’identifier les problèmes et contraintes majeures qui se posent à la jeunesse en vue de faire des propositions de solutions convenables.

« Les conclusions et les recommandations issues desdites concertations régionales, qui ont été inclusives, doivent constituer l’armature de vos travaux« , a expliqué le ministre.

Pour ce faire, il propose la conjugaison des efforts entre décideurs, encadreurs, partenaires techniques et financiers et les jeunes pour baliser le chemin du développement et redonner espoir et vitalité à la jeunesse malienne.

Il soulignera que cette volonté d’assurer un développement équitable et harmonieux a été dans tous les programmes et politiques du président de la République. C’est dans cette dynamique que le Conseil supérieur de la jeunesse a été initié et adopté par l’Assemblée nationale jeudi 21 novembre 2019.

« Les objectifs de développement durable (ODD), l’agenda 2063 de l’UA, l’initiative de développement intégré de la jeunesse de la Francophonie, le projet de développement de la jeunesse du G5 Sahel, devront nettement inspirer vos assises « , a-t-il souhaité.

Pour le président du CNJ, Souleymane Satigui Sidibé, la situation de l’organisation demande l’union de tous les jeunes du Mali. Il a remercié IBK pour avoir placé la jeunesse au cœur de son second mandat. Le président Sidibé s’est félicité des bons résultats engrangés sous son leadership. « Toutefois, le CNJ ne se laissera pas instrumentaliser par qui que ce soit dans le congrès à venir« , a-t-il promis, avant de demander aux jeunes de faire tout pour que la maturité du CNJ soit reconnue à travers le bon déroulement de ce congrès.

Le ministre fonde l’espoir sur ces assises nationales qui, selon lui, permettront de mobiliser l’ensemble des interventions autour des activités de développement de la jeunesse, la création des conditions favorables à l’implication des partenaires techniques et financiers dans la mise en œuvre des plans et programmes de développement de la jeunesse.

Ibrahima Ndiaye

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît