Dans le cadre de la commémoration du 8-Mars, Journée internationale des droits de la femme, Bamako Art Gallery organise une exposition intitulée « Femmes », depuis le 7 mars dernier. La galerie restera ouverte au public jusqu’à la fin du mois de mars.

Quelques artistes maliens comme le dessinateur-peintre, Abdou Ouologuem ou encore le poète Amadou Cheick Touré exposent des œuvres dédiées aux femmes, à l’occasion de l’expo qu’organise Bamako art gallery durant un mois sur le thème de la Journée internationale de la Femme.  
Les visiteurs pourront ainsi admirer des tableaux consacrés à la vie féminine, lire des poèmes à leur honneur et contribuer à la promotion de la femme en laissant des mots. Les couleurs chatoyantes des œuvres d’Abdou Ouologuem happent les regards dès l’entrée de l’exposition. Cette exposition combine l’art et la manière, le choix du support, le tissu de la souple et d’accrochage des femmes à travers le monde. Aussi, elle donne la liberté de mouvement à la photographie et rejette la rigidité traditionnelle.

L’idée a germé suite à une rencontre entre la promotrice de Bamako art gallery, Kadiatou Oumar Sylla et l’artiste Ouologuem. La promotrice, séduite par le talent de l’artistise, lui demande de représenter les femmes maliennes. Inspiré, celui-ci réalise une série de dessins de femmes en moins de 24h. Objectif : faire ressortir l’esprit, le courage, le combat et les droits des femmes. Dans ses œuvres, Abdou fait honneur aux transformatrices du Mali notamment les enseignantes, les agricultrices, les politiciennes, les militaires, mais aussi les mères aux foyers et les aide-ménagères. Juste à côté, sur le mur de la transformation, il y a des messages et des discours des femmes du mouvement transformons le Mali qui apportent leur contribution de diverses façons, visibles et invisibles au quotidien malien.

A travers cette exposition, la promotrice de Bamako Art Gallery, veut véhiculer un message concernant la célébration du 8-Mars.  Loin d‘être une simple fête, elle estime que ce mois devrait plutôt être celui de la dénonciation, un combat et une lutte inlassable pour les droits des femmes. « Nous devons lutter contre l’injustice et l’inégalité. Les textes sur les murs de la Gallery pendant cette exposition mettent justement en valeur les femmes, pas des têtes d’affiches, mais des femmes dans la globalité et dans la diversité. Nous parlons de la violence conjugale, de l’entreprenariat féminine et l’éducation des femmes et par les femmes », précise la cheffe de la Gallery.

Inauguré le 12 janvier 2018, Bamako Art Gallery est un centre privé d’exposition d’œuvres d’art contemporain qui vise à promouvoir le talent des créateurs maliens.  C’est un projet de Kadiatou Oumar Sylla, une jeune entrepreneure de 28 ans. Née au Congo, elle a pris goût à l’art dans son quartier natal Poto Poto à Brazzaville, mondialement célèbre grâce à une école de peintre fondée au début des années 50.

A travers ce centre, Kadiatou Oumar Sylla, veut contribuer à la mise en valeur de la créativité des plasticiens, sculpteurs, peintres, designers mais aussi des artisans du Mali.

Hamissa Konaté

30minutes.net

14 mars 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît