A Kalabancoro, sur les berges du fleuve Niger, travaillent une quarantaine de femmes. Elles déchargent les pirogues remplies de sable pour la modique somme de 7000 F CFA ou 8000 F CFA. Souvent, elles peuvent gagner 10 000 F CFA pour une pirogue qui transporte quelques tonnes. Amadou Sangaré, doyen du syndicat des extracteurs de sable de Kalabancoro, explique le processus d’extraction, ses difficultés et le rôle prépondérant des femmes. [Vidéo]

Interview de Amadou Sangaré, doyen du syndicat des extracteurs de sable de Kalabancoro

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît