La ville de Moscou, en Russie, abritera du 21 avril au 1 er mai 2021, la première édition du Gala international de boxe arabe. Cette évènement enregistrera la participation d’une forte délégation africaine composée d’athlètes, des responsables des fédérations et de médias 

L’annonce a été faite par le Gabonais, Éric Richard Ella Bekale, président de la Fédération Africaine de la Boxe arabe (Faba) et vice-président de la Fédération internationale de la boxe arabe (Fiba).

Le Malien Moussa Guidera, champion d’Afrique, participera au Gala.

Selon l’ancien président de la Fédération gabonaise de kick-boxing, cet évènement est une grande opportunité pour le continent car elle réunira la planète entière autour de cette jeune fédération mais prometteuse discipline sportive.

De plus en plus, l’Afrique occupe une place prépondérante dans la boxe professionnelle arabe. A ce jour, le continent compte une trentaine de fédérations. Cela dit, cette discipline vient de s’offrir une nouvelle compétition dans son calendrier : il s’agit d’un gala de boxe professionnel, le Grand prix de Russie (1re édition) qui aura lieu à Moscou, du 21 avril au 1er mai 2021. Il s’agit de la compétition la plus importante jamais organisée au monde dans cette discipline. Au-delà de l’aspect purement sportif, ce sera une occasion unique en termes d’échanges culturels.

« Nous préparons la compétition la plus importante jamais organisée au monde. Donc, nous allons marquer l’histoire », a lancé Richard Ella Békalé.  « Notre continent aura son mot à dire durant cette compétition, malgré que le contexte sanitaire actuel ne facilite les choses, connaissant déjà la date de la compétition, on mettra un canevas de travail en place pour permettre à nos combattants d’être au point. Je suis optimiste », a-t-il déclaré. 

En plus d’être une grande compétition sportive, ce gala international de boxe arabe doit également être un grand moment de partage sur le plan culturel. « Nous allons avoir l’opportunité de fédérer et d’échanger entre nous, mais aussi avec nos frères de la boxe arabe des autres pays. C’est une occasion unique d’échange culturel, d’échange fraternel et d’échange d’amitié », a poursuivi Richard Ella Békalé.

Le principe étant de deux combattants par pays (un homme et une dame), sur les 50 pays africains pressentis pour cette participation, 38 ont déjà confirmé leur présence à Moscou.

A.K.K pour 30minutes.net

Avec Africa top sport

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît