Leader de la poule E, le Mali affronte la Côte d’Ivoire, qui a fini 2e du groupe D, en 8es de finale de la Can 2019 pour une place en quarts. Les Aigles retrouvent ainsi leur bête noire, le lundi à 16h, qu’ils n’ont jamais battue dans une phase finale de Can en 4 matches joués.

L’on connait les affiches complètes des 8es de finale de la Can 2019 depuis le mardi. Après 3 journées des phases de groupe, les matches à élimination directe commencent ce vendredi avec deux rencontres au programme. Quant au Mali, il joue sa survie dans la compétition face à la Côte d’Ivoire le lundi prochain. Dans une phase finale, ce sera la 5e confrontation entre Maliens et Ivoiriens depuis 1994. En 4 matches joués à la Can, les Eléphants ont gagné 3 fois contre un match nul pour les Aigles.

Pour le capitaine Abdoulaye Diaby et ses partenaires, il s’agira, à l’occasion de ce 5e duel, de briser enfin ce signe indien qui hante les Aigles depuis 25 ans.

Chose pas aisée, mais pas impossible également pour cette jeune équipe talentueuse du Mali. Si les Ivoiriens ont toujours abordé la rencontre avec une ascendance psychologique, ils pourraient cette fois-ci se heurter à la fouge des jeunes Aigles très audacieux et intrépides. Preuve, les Aigles déjà qualifiés à une journée de la fin de la phase de poule et sachant bien cela ont battu l’Angola lors de la dernière journée pour prendre rendez-vous avec la Côte d’Ivoire alors qu’ils pouvaient tricher pour éviter les Eléphants en 8es de finale. Toutes choses qui démontrent l’audace de ces jeunes joueurs qui impressionnent depuis 2015 avec les équipes nationales de petites catégories.  

Face à une équipe de Côte d’Ivoire pas très rassurante cette année et qui pourrait être privée de son capitaine Serge Aurier (blessé), les Aigles ont un coup à jouer. Et le fait d’avoir survolé leur poule (deux victoires et un match nul) peut également constituer une source de motivation. Ce qu’ils n’avaient pas fait depuis 2004. Et cette année-là, le Mali s’était retrouvé jusqu’en demi-finale qu’il a perdue par 4 buts à 0.

Pour cette Can 2019, le chemin est certes parsemé d’embuches, mais le bout du tunnel semble également être à portée de main pour les Aigles.  

Alassane Cissouma

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît