Si lors de la campagne cotonnière écoulée, le Mali a lâché sa place de premier pays producteur africain de coton graine avec seulement 389.000 tonnes à cause de plusieurs facteurs cumulés dont l’embargo de la CEDEAO de janvier à juillet 2022 ,qui a occasionné le retard dans la mise en place des engrais car les intrants maliens étaient bloqués au niveau du port autonome d’Abidjan et celui de Dakar, ajoutées aux invasions massives inattendues des insectes Jassides sur le cotonnier et les nombreux cas d’inondations de champs cotonniers, tout porte à  espérer qu’avec la nouvelle donne, et les mêmes objectifs de production cotonnière qui étaient de 780.000 Tonnes de coton graine en 2022-2023, les acteurs du monde rural sont déterminés à reconquérir cette première place du classement africain en 2023-2024. Ce qui a expliqué la chute de la  prévision de production 2022-2023 à 389000 tonnes contre un projet initial de production de 780 000 tonnes.

C’est désormais avec un ton rassurant que le Président du Conseil d’administration de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles CMDT Holding, Dr Nango DEMBELE a annoncé mercredi 24 mai 2023 à la fin des travaux de la session du 98e Conseil d’administration, que des résultats positifs ont été enregistrés suite aux tests de produits insecticides contre les insectes Jassides et, que le Mali ne connaîtra pas probablement d’attaques sur le cotonnier lors de la campagne cotonnière 2023-2024 qui se prépare activement.

Cela va en principe rassurer les paysans cotonculteurs dans le stress des souvenirs de la campagne écoulée. Ils ont été fortement associés aux tests de démonstrations réussies avec un produit destiné à vaincre désormais les jassides. Ces tests ont été positifs selon Dr Nango DEMBELE  » j’ai instruis moi-même que ces tests en plus d’être positifs sur les cultures maraîchères,  soient effectués également sur les pépinières cotonnières ».

pub

En évoquant les perspectives pour la prochaine campagne cotonnière, Dr Nango DEMBELE dira que l’objectif de production est de 780 000 tonnes. « La CMDT a reconduit les mêmes objectifs en prenant des dispositions contre les jassides. Nous sommes confiants qu’avec les nouveaux insecticides contre les jassides nous n’aurons probablement pas les mêmes problèmes que lors de la dernière campagne cotonnière. Et les paysans sont rassurés par ces insecticides », a-t-il évoqué. Il a ensuite salué les efforts des cotonculteurs et ceux des opérateurs économiques. « Grâce aux efforts des opérateurs économiques la CMDT a pu dépasser à près de 70% l’ approvisionnement au niveau du complexe coton et près de 60% pour l’urée qui constitue un facteur limitant dans la production cotonnière », a-t-il évoqué. 

Concernant la mise en place des engrais au titre de la campagne cotonnière 2023-2024, le directeur de la production de la CMDT Holding avait annoncé un peu plutôt que dans la plus part des zones de production sauf kita et Ouélléssebougou, les engrais sont disponibles à près de 90 % dans l’ensemble des zones CMDT au niveau des producteurs.  « Cette année, le Mali ne connaîtra pas de problème d’engrais », a conclu Dr Nango DEMBELE qui vient d’effectuer une mission d’une semaine dans certains ports autonomes frontaliers.

Il faut rappeler que cette 98 e session du Conseil d’administration de la Compagnie Malienne pour le Développement des Textiles CMDT Holding a permis au Président du Conseil d’administration de soumettre aux administrateurs généraux et aux actionnaires, l’examen des états financiers de la CMDT Holding et le bilan au titre de l’exercice 2022. Et, il ressort de l’examen de ces documents qu’en 2022, les chiffres des états financiers de l’exercice clos le 31 décembre 2022, dégagent comme chiffres d’affaires 315,521 milliards de FCFA, avec un résultat net de 10,564 milliards FCFA pour un bilan total de 269,131 milliards FCFA. « Par rapport à 2021 nous sommes en préposition de prêt de 50% par ce qu’en 2021,on avait un résultat net de 5 milliards de FCFA on a progressé, on est à 10,564 milliards FCFA.  Cela est lié principalement à la production records 2021-2022 par ce qu’on a vendu un stock en 2022 qui est venu améliorer nos résultats malgré les difficultés rencontrées en 2022-2023 », a expliqué à la presse Dr Nango DEMBELE.

Nous espérons qu’après ces bonnes nouvelles annoncées par le Président Directeur Général de la CMDT Holding, que ce serait le tour au Président de la Transition en cours, le Colonel Assimi GOÏTA,  non moins président du Conseil Supérieur de l’Agriculture d’annoncer à son tour la bonne nouvelle en fixant donnant les nouveaux prix au kilogramme du coton graine auprès des paysans. Ces derniers dans ces derniers temps attendent avec impatience la publication officielle des prix du coton graine avec beaucoup de rumeurs. Ce qui va sans doute les requinquer à doubler d’efforts pour redonner au Mali sa première place de pays producteur de coton graine en Afrique de l’Ouest en 2023-2024. 

Madou’s Camara

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît