Initié par l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest en collaboration avec l’Ecole de Maintien de Paix Alioune Blondin Bèye, la 2e édition du colloque international scientifique s’est déroulée du 25 au 27 mai 2023. Le thème retenu pour cette 2e édition est : « Contribution de la science aux efforts d’intégration pour la paix et le développement au Sahel ». La cérémonie d’ouverture a été présidée par le représentant du Ministre des Maliens établis à l’extérieur et de l’Intégration africaine. 

Réfléchir sur la contribution de la science aux efforts d’intégration pour la paix et le développement au Sahel ! Tel est l’objectif de ce colloque qui s’est tenu du 25 au 27 mai 2023. Ainsi au cours de ces trois jours, des chercheurs, experts et acteurs clés ont partagé leurs connaissances, leurs expériences et leurs perspectives sur les défis actuels et les solutions possibles en matière d’intégration régionale et de promotion de la paix dans la région du Sahel. « L’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest à Bamako et l’Ecole de Maintien de la Paix Alioune Blondin Bèye, appuyés par des experts nationaux et internationaux, africains pour la plupart, veulent offrir à la Région du Sahel quelques réflexions scientifiques pouvant l’aider à améliorer le vivre-ensemble dans la région et de lancer son développement », a déclaré le président de l’UCAO-UUBa, Dr Clément Lonah.

Ce colloque scientifique autour de l’intégration, de la paix et du développement dans le Sahel a été orienté sur quatre grands axes. Il s’agit notamment de l’État et crises de l’intégration au Sahel, l’intégration comme gage de paix, la science vectrice d’intégration et de développement, les TICs et l’intégration. 

pub

Les participants du colloque saluent l’initiative et estiment qu’elle devra être pérennisée. « Je pense que les deux institutions initiatrices peuvent agrandir cette initiative et la localiser dans d’autres pays de l’Afrique », affirme Pr N’Golo Diarra, participant. 

A noter que cette deuxième édition du colloque international scientifique est opportun car il a été organisé à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de l’Afrique.

Fatou Sissoko, stagiaire

pub

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît