PDG de West Wind SA et conseiller en développement rural du président guinéen Alpha Condé, le Malien Mohamed Kagnassy, revient de la première exposition économique et commerciale Chine-Afrique avec beaucoup d’enseignements pour le développement du continent.

Expert en développement rural, Mohamed Kagnassy signale la volonté des participants à l’exposition d’accroître les échanges commerciaux entre le continent et la Chine. « Si Africains et Chinois passent aux actes, le grand marché chinois sera très ouvert aux produits africains. Ce qui entrainera une forte demande de ces produits ».

“Tôt ou tard, il y aura cette forte demande. Il faut alors se préparer en organisant nos secteurs de production. Surtout, en structurant nos filières agricoles pour les pérenniser”, dit-il. Et de proposer l’industrialisation des matières agricoles ayant atteint le volume de production nécessaire.

A lire: Agroalimentaire : Mohamed Kagnasy, un innovateur pour la révolution verte en Afrique

Avec cette volonté affichée au cours de la rencontre de Changsha, Mohamed Kagnassy estime qu’il y a également la nécessité de faire une réforme en profondeur des économies africaines. Des réformes devant conduire les pays africains vers un modèle inclusif structuré et adapté à leurs performances productives.

Autre objectif de ces réformes : moderniser le secteur primaire qui concerne plus de 70 % des populations africaines en vue d’une croissance inclusive et palpable. 

C.S.

30minutes.net

21 juillet 2019

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre commentaires s'il vous plaît
Votre Nom s'il vous plaît